Sénégal: Casamance - Le nouveau CEMGA veut s'attaquer au vol de bétail et à la déforestation

Ziguinchor — Les forces armées sénégalaises vont davantage axer leur mission de sécurisation sur le vol de bétail et la préservation de la forêt en Casamance (sud), a promis, vendredi, à Ziguinchor (sud), le général de corps aérien Birame Diop, chef d'état-major général des armées (CEMGA).

"L'armée est en train de faire tout ce qui est possible pour prévenir le vol de bétail et le combattre en étant très mobile, en étant partout. L'armée va se déplacer dans toutes les zones où le besoin se fera sentir pour des missions de prévention du vol de bétail", a martelé le général de corps aérien.

Installé le 7 janvier dernier dans ses nouvelles fonctions, le CEMGA, le général Diop a entamé une tournée de prise de contact dans les commandements militaires de la zone sud. Il a fait le tour de ses unités à Kolda, avant de poursuivre son périple à Ziguinchor où il est arrivé jeudi.

"Que ce soit le braconnage, la déforestation et les autres trafics divers, tout est pris en compte en collaboration avec les autres forces de défense et de sécurité. Nous voulons aussi travailler étroitement avec les populations, les élus locaux et les autorités administratives", a indiqué le chef d'état-major des armées.

Il est par ailleurs revenu sur "les enjeux sécuritaires" en Casamance, assurant que situation est désormais "sous contrôle (dans cette région) malgré quelques cas d'incidents isolés".

"J'ai fait le tour des différentes unités pour m'enquérir de la situation. Celle-ci est relativement calme comparée aux situations que nous avons connues plusieurs décennies en arrière", même si dernièrement, "nous avons noté quelques cas de braquage menés par des individus isolés", a-t-il dit.

Le nouveau CEMGA assure que "les armées sont dans la posture idoine qui leur permet d'assumer parfaitement la mission qui leur est assignée, à savoir la protection du territoire, des personnes et de leurs biens".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.