Afrique: Arman - Le Soudan ne rejoindra pas le club des États en déroute

Le chef adjoint du Mouvement Populaire-Nord Yasser Arman a déclaré que la signature du protocole-cadre avec le gouvernement de transition est le début de la paix.

En s'adressant à la cérémonie de signature vendredi au palais présidentiel de Juba, il a déclaré que le Soudan ne s'effondrerait pas et ne rejoindrait pas le club des États en déroute, déclarant: "Le Soudan parviendrai à la paix.

Il a déclaré que nous oeuvrons pour un partenariat efficace et productif avec le Conseil Souverain civil et militaire, les forces régulières, du Soutien Rapide, la liberté et le changement, et le cabinet pour le développement et la stabilité dans le contexte d'un nouveau Soudan.

Il a déclaré que le front révolutionnaire travaillera à établir de nouvelles relations dans la société soudanaise et le Conseil dela souveraineté, la liberté et le changement et tous les soudanais pour l'avenir.

Et il a exprimé l'aspiration soudanaise à une federation entre les États du Soudan et du Soudan du Sud sous le mandat et la direction du président Salva Kiir et à l'établissement de relations stratégiques entre les deux pays.

Arman a réaffirmé la volonté du mouvement populaire, dirigé par Malik Aqar, de se coordonner et de travailler conjointement avec l'autre aile, dirigée par Abdul Aziz Al-Helou, afin que les deux régions et toutes les zones de conflit évoluent vers la stabilité et une paix durable.

Il a appelé à la construction d'un nouveau système militaire de sécurité à partir de l'expertise des forces armées, de soutien rapide et de l'expérience du Front révolutionnaire.

Il a félicité la médiation et la délégation gouvernementale pour leurs efforts en vue de parvenir à l'accord, louant le patronage du Lt-Gen. Mohamed Hamdan Daglo pour l'accord, et il a déclaré à cet égard que je témoigne qu'il était attaché à la paix et j'espère que cet esprit prévaudra dans la mise en œuvre de l'accord.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.