Guinée: Élections - Des juges et des assistants du personnel de la Cour Constitutionnelle renforcent leurs capacités à Conakry

24 Janvier 2020

La Guinée est en phase d'organisation des élections cette année 2020. A cette occasion, un atelier de renforcement des capacités sur le contentieux électoral des juges et des assistants du personnel de la Cour Constitutionnelle a démarré ce vendredi 24 janvier 2020 dans un réceptif hôtelier de Conakry.

Prévu du 24 au 25 janvier, l'ouverture de cette activité organisée par la Cour Constitutionnelle avec l'appui de son partenaire financier IFES a connu la participation des institutions nationales et internationales, notamment, la CENI, le NDI, IFES et USAID.

Dans son intervention, le représentant du président de la Cour Constitutionnelle a indiqué les motivations de cet atelier.

<< Vous savez la constitution qui est la norme supérieure d'un État donné accorde des attributions à la cour Constitutionnelle. La cour constitutionnelle est le gardien de la constitution, c'est elle qui proclame les résultats définitifs des élections. Donc, qui dit organisation d'élection, dit forcément contentieux, litige. Une élection sans contentieux, peut être qu'on l'a vue dans les années 40 ou 80, quand il y avait le pouvoir authlentique mais avec l'établissement des sociétés démocratiques, il n'en ait pas possible d'organiser les élections sans contentieux, sans litige. Bien évidemment si on a une élection sans contentieux, sans litige, il faudrait en ce moment se poser assez de questions>>, a déclaré Ibrahima Sory Touré.

De ce qu'on peut s'attendre au termes de cet atelier, le directeur de cabinet de la Cour Constitutionnelle a souligné les résultats attendus.

<< L'un des résultats attendus de cet atelier, c'est la bonne connaissance de l'environnement juridique et institutionnel et puis outillé le personnel administratif de la cour à la gestion des dossiers, quand je dis gestion des dossiers, je veux parler de l'inscription, du dossier électoral. Vous savez les élections c'est avant, pendant et après. Ensuite outillé les personnes administratives et les juges assistants dans ses compétences, ça c'est aussi un des résultats attendus dans cet atelier>>, a fait savoir le représentant du président de la Cour Constitutionnelle.

De son côté, Gilbert Oloko, représentant résident d'IFES en Guinée est revenu sur l'objectif de cet atelier a l'endroit de personnel de la Cour Constitutionnelle.

<< Nous sommes là pour renforcer les capacités des assistants et du personnel administratif de la cour constitutionnelle en matière de gestion du contentieux électoral. L'objectif recherché à travers cet atelier. C'est de s'assurer que le personnel qui traite les questions de contentieux électoral maîtrise bien les contours de cette thématique, en ce qui concerne le cadre légal, les procédures et même l'esprit et la philosophie de gestion du contentieux électoral>>, a-t-il précisé.

Le choix des juges et assistants constitutionnels est fait dans la mesure où c'est la cour qui décide. Pour ce premier lot, selon M. Oloko ils vont commencer avec la formation des juges et assistants administratifs.

En ce qui concerne les participants, Dr Kaké Alhassane Makanera, directeur du département juridique accréditation à la CENI et consultant national nous a exprimé sa satisfaction de cette initiative.

<< Je suis satisfait de cette organisation, satisfait du contenu du module qui ont été présentés et le but poursuivi pour la formation>>, s'est-il rejoui.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.