Maroc: Ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé

L'ouverture de consulats généraux des pays africains dans les provinces du Sud reflète un soutien grandissant et sans équivoque à la marocanité du Sahara à l'échelle du continent, a affirmé, jeudi à Laâyoune, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

«Toutes les régions du continent africain sont désormais représentées dans les provinces du Sud du Royaume par des représentations diplomatiques», a-t-il déclaré lors d'un point de presse conjoint avec son homologue santoméenne, Elsa Teixeira de Barros Pinto.

«L'Afrique de l'Ouest est représentée par la République de Côte d'Ivoire et la République du Gabon, le Sud-Est du continent est représenté par l'Union des Comores, tandis que l'Afrique centrale est représentée par la République centrafricaine», a expliqué le ministre.

L'ouverture de ces consulats est un «geste politique et diplomatique qui a une forte portée symbolique» et «vient renforcer la réalité que le Sahara est marocain par le droit, par l'histoire, par la volonté de sa population et par le soutien de la communauté internationale et les amis du Maroc», a souligné Nasser Bourita.

Il a ajouté que l'inauguration des représentations diplomatiques à Laâyoune et à Dakhla donne une forte impulsion à la dynamique positive que connaît dernièrement la question de l'intégrité territoriale du Royaume, grâce à la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, rappelant la décision annoncée cette semaine par la Bolivie de suspendre sa reconnaissance de la pseudo-RASD et de «rompre tous ses liens» avec l'entité factice.

Elsa Teixeira de Barros Pinto : Un moment inoubliable et historique dans l'histoire des relations bilatérales

L'ouverture d'un consulat général de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe à Laâyoune représente «un moment historique et inoubliable» dans les relations unissant ce pays et le Maroc, a indiqué la ministre santoméenne des Affaires étrangères, Elsa Teixeira de Barros Pinto.

«L'inauguration d'un consulat général de notre pays à Laâyoune est l'un des moments inoubliables dans l'histoire des relations entre les deux pays amis», a-t-elle déclaré lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

La cheffe de la diplomatie santoméenne a expliqué que cet acte diplomatique à forte portée symbolique traduit dans les faits la volonté de son pays de développer davantage ses liens avec le Royaume dans divers domaines «dans un esprit de coopération et d'amitié».

Il s'agit aussi, a-t-elle fait remarquer, de promouvoir l'échange des points de vue sur les questions d'intérêt commun aux échelles africaine et internationale, sachant qu'il existe une forte communauté santoméenne établie au Maroc».

A cet égard, elle a rappelé le rôle important joué par le Maroc dans l'indépendance de son pays et l'engagement constant du Royaume en faveur du développement de Sao Tomé-et-Principe.

«Toutes ces raisons ont fait que le Maroc et Sao Tomé-et-Principe puissent décider d'une façon harmonieuse, pacifique et concertée d'ouvrir une ambassade à Rabat et un consulat à Laâyoune», a ajouté la ministre santoméenne.

Sylvie Baïpo-Temon : La République centrafricaine se tient toujours aux côtés du Royaume

La République centrafricaine (RCA) se tient toujours aux côtés du Maroc concernant la question de l'intégrité territoriale du Royaume et apporte son soutien ferme à la marocanité du Sahara, a souligné, jeudi à Laâyoune, la ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de l'étranger, Sylvie Baïpo-Temon.

«L'ouverture aujourd'hui du consulat général de notre pays à Laâyoune offre l'opportunité de développer davantage les relations et de donner une forte impulsion aux perspectives de partenariat entre la RCA et le Maroc», a-t-elle relevé lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

A cet égard, la cheffe de la diplomatie centrafricaine a fait observer que «Laâyoune représente une plateforme économique intéressante» pour la jeunesse centrafricaine notamment en termes de formation et de développement de partenariat économique.

«Laâyoune va offrir d'énormes possibilités à la jeunesse centrafricaine», a-t-elle noté, ajoutant que l'ouverture d'une représentation diplomatique «dans cette région économiquement attractive vient à point nommé», puisque les deux pays frères sont plus que jamais animés par une forte volonté de «raffermissement et de consolidation du partenariat bilatéral pour le bienfait des deux peuples».

Sylvie Baïpo-Temon s'est, en outre, félicitée de l'excellence des relations unissant son pays et le Maroc, exprimant les remerciements et la gratitude de la RCA pour le soutien du Royaume, sous le leadership de S.M le Roi Mohammed VI, aux efforts de stabilité et de développement de ce pays africain.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.