Sénégal: Le SE-CNSA et un institut brésilien signent une convention de partenariat

Dakar — Le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire (SE-CNSA), Jean-Pierre Senghor, et Joao Bosco Monté, président de l'Institut Brésil Afrique (IBRAF), ont signé vendredi après-midi, à Dakar, une convention de partenariat portant sur la formation de jeunes sénégalais en agriculture, au Brésil.

"L'objectif de ce protocole, c'est voir comment préparer des jeunes à aller au Brésil, pour pouvoir profiter du savoir-faire des Brésiliens", a expliqué Jean-Pierre Senghor lors de la cérémonie de signature dudit protocole.

Selon lui, le plus important dans ce partenariat tient à l'opportunité offerte aux jeunes sélectionnés d'aller voir ce que font les Brésiliens dans la lutte contre l'insécurité alimentaire.

Le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire défend une vision plus stratégique, estimant "qu'il faut former les jeunes, cultiver leur intelligence".

"C'est dans cette culture de l'intelligence de nos jeunes que nous devons d'abord placer notre partenariat pour que l'Agriculture soit le levier de notre développement et que l'insécurité alimentaire soit vaincue par les jeunes qui croient à l'Agriculture" a-t-il ajouté.

Le président de l'Institut Brésil Afrique, Joao Bosco Monté, a exprimé le souhait, à travers cette convention, d'accompagner le secrétariat exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire dans la réalisation du programme national de sécurité alimentaire et de résilience (PNASAR).

Dans le cadre de cette convention, il compte offrir des opportunités de formation à des jeunes impliqués dans la lutte contre l'insécurité alimentaire, au titre de la mise en œuvre des nouveaux territoires résilients.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.