Maroc: La SIE change de positionnement

Le Conseil d'administration de la Société d'investissements énergétiques (SIE), réuni mardi, a confirmé le nouveau positionnement de la SIE en ESCO d'Etat (ou Super ESCO) et lui a confié le rôle d'exécuter les projets d'efficacité énergétique dans le Royaume en donnant la priorité aux bâtiments publics et à l'éclairage public.

Une première au Maroc pour le secteur de l'efficacité énergétique, "la Super ESCO mène alors une véritable action d'intérêt public et intervient en assistance à maitrise d'ouvrages (AMO) ou en maîtrise d'ouvrage déléguée (MOD) pour les établissements publics, les entreprises publiques et les collectivités territoriales", indique-t-on dans un communiqué.

Après une période initiale de montée en puissance, la nouvelle entité sera également habilitée à agir en Super ESCO financière, notamment en levant des fonds pour financer des actions d'efficacité énergétique pour ses clients dans le cadre de l'application de contrats de performance énergétique (CPE), précise la même source.

Tout en rappelant que le rôle de la Super ESCO est "d'assurer des activités de services énergétiques conformes aux standards internationaux, exclusivement dédiées à l'efficacité énergétique", le communiqué note que cette nouvelle ESCO publique est "appelée à développer des projets dans les secteurs des bâtiments publics, de l'éclairage public, de l'industrie et de la mobilité électrique. Elle apportera aussi son soutien aux PME et ESCOs privées", rapporte la MAP.

La Super ESCO a essentiellement vocation à faire exécuter les projets par les PME et ESCOs privées, sous sa supervision. La Super ESCO intervient à cet effet en tant que levier de développement du secteur de l'efficacité énergétique qui profitera aux PME et ESCOs privées.

Cette nouvelle structure, en synergie avec les autres acteurs de l'énergie, contribuera ainsi à atteindre les objectifs nationaux d'économies d'énergies, ajoute la même source, relevant que "les missions de la Super ESCO s'inscrivent prioritairement dans la mise en oeuvre de l'exemplarité d'Etat qui doit inciter l'ensemble des acteurs économiques à prendre le même chemin".

Et de souligner que le Conseil d'administration de la SIE s'est réuni sous la présidence du ministre de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, Aziz Rabbah, en vue de valider les résultats des travaux de la mission d'accompagnement et de conseil menée par le consortium Price Waterhouse Cooper (PWC) et la Super ESCO allemande la Berliner Energie Agentur (BEA). Sous la supervision d'un groupe de travail, ce groupement a été mandaté en mars dernier pour l'étude de restructuration et de repositionnement de la SIE, rappelle-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.