Maroc: Le CIDC appelle au renforcement de la coopération économique intra-OCI

Le renforcement de la coopération économique et commerciale intra-OCI constitue le meilleur moyen pour promouvoir le commerce islamique et assurer l'intégration économique entre les Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), a affirmé récemment à Rabat, le directeur général par intérim du Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC), Mamoudou Bocar Sall.

Intervenant lors de la 18ème réunion des conseillers économiques auprès des ambassades des Etats membres de l'OCI accréditées au Royaume du Maroc, M. Bocar a indiqué que le Centre est "pleinement conscient" de l'importance des projets et activités que les institutions de l'OCI veillent à assurer, chacune selon ses spécialités, en particulier celles qui opèrent dans le domaine économique et commercial, pour mettre en oeuvre le "nouveau programme d'action décennal 2016-2025 de l'OCI".

Lequel programme, approuvé lors de la 13ème session de la conférence islamique tenue à Istanbul, a-t-il poursuivi, vise dans son volet commercial à rehausser la part du commerce intra-OCI dans le commerce global des pays de l'OCI à 25%, à l'horizon 2025.

Parmi les obstacles qui empêchent le flux du commerce intra-OCI, rapporte la MAP, M. Bocar a noté le manque d'information sur les produits et services à haut potentiel du commerce et des investissements, la prédominance des obstacles non tarifaires, la cherté des coûts logistiques, le manque de qualité de certains produits et services ainsi que le manque de lignes de financement et de programmes de renforcement des capacités au profit des PME-PMI, en dépit des efforts déployés par les instituions de l'OCI.

Il a, par ailleurs, fait savoir que le volume des échanges entre les pays membres de l'OCI a enregistré une augmentation significative, passant de 556 milliards de dollars en 2016 à 763 milliards de dollars en 2018, ce qui représente un taux de croissance de 37% grâce à la croissance du commerce intra-OCI de nombreux pays, notamment les Emirats Arabes Unis, la Turquie, le Qatar, le Nigeria, le Kazakhstan, ou encore la Malaisie.

S'agissant de la part du commerce intra-OCI dans le commerce total des Etats membres, M. Bocar a souligné qu'il est passé de 18,7% en 2016 à 21,2% en 2018, ce qui représente une augmentation de 13,5%, soit plus de 32 Etats membres ont dépassé les 25% de leur commerce intra-OCI en 2018.

Pour sa part, le directeur général du centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), Cheikh Ndiaye, a relevé que cette rencontre, s'assigne pour objectif de suivre la coopération avec les Etats membres, à travers leurs ambassades accréditées au Royaume du Maroc dans les domaines de spécialisation du centre islamique pour le développement du commerce.

Il s'agit également de présenter les activités programmées courant 2020 dans les différentes organisations, afin de rehausser la coopération économique et commerciale entre les pays membres, a-t-il fait observer.

Et d'ajouter qu'un mémorandum d'entente sera signé entre le CICES et le CIDC portant sur l'organisation conjointe de la 17ème Foire commerciale des pays membres de l'OCI ainsi que le 4ème Salon de la santé des pays membres de l'OCI, qui aura lieu conjointement avec le Salon international de la santé et du matériel médical de Dakar.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.