Afrique de l'Ouest: G5 Sahel - Les chefs d'état-major réunis à Ouagadougou

Au Burkina Faso, les chefs d'état-major des pays du G5 Sahel se sont réunis ce vendredi 24 janvier à Ouagadougou pour définir les modalités d'application des décisions des chefs d'État dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Pour le chef d'état-major général des armées burkinabè, cette réunion extraordinaire se justifie par l'urgence des questions à examiner. Elle se tient à un tournant décisif de l'axe défense et sécurité du programme du G5 Sahel.

« Des attaques d'une rare barbarie visant tout autant les forces de défense et de sécurité que les paisibles populations civiles ont endeuillé nos différents pays », rappelle le général de brigade Moise Minoungou.

Les décisions et orientations devront permettre au commandement de la force conjointe d'adopter une nouvelle posture et envisager un changement de campagne plus réaliste à mesure d'inverser la situation sécuritaire dans la zone des trois frontières.

« Actuellement avec les instructions des chefs d'état-major, normalement tout l'espace devait être une zone d'opération, poursuit le général de brigade Minoungou.

Une troupe doit donc pouvoir quitter son territoire pour aller sur un autre territoire, mais les textes ne le permettaient pas. Avec cette réunion, nous allons essayer de faire des modifications pour nous permettre de pouvoir mener des opérations où nous voulons ».

Les résultats de cette rencontre devront répondre aux préoccupations sécuritaires des populations selon le patron des armées burkinabè.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.