Madagascar: Ambato Boeny - Un gendarme sauveteur emporté par les eaux

Les pluies causées par la dépression tropicale ont entraîné des inondations à Ambato Boeny. Les autorités locales commencent à répertorier les dégâts et les sinistrés.

La masse nuageuse et orageuse n'a pas épargné les autres districts de la région Boeny. La commune de Madirovalo, district d'Ambato Boeny, serait détruite à 98%, d'après le député élu dans ce district, hier. Le fleuve Betsiboka est sorti de son lit et a envahi toutes les communes des districts d'Ambato Boeny et de Marovoay.

Par ailleurs, trois gendarmes avaient tenté de sauver des sinistrés perchés sur un arbre, mercredi. Mais leur embarcation a chaviré et ils sont tombés dans le fleuve en crue. Deux d'entre eux ont été récupérés sains et saufs, alors que le troisième gendarme n'a pas encore été retrouvé.

Enclavée

Les secours d'urgence tardent, aux yeux de la population. « Nous lançons un appel de détresse aux responsables car Ambato Boeny est sous les eaux. Les infrastructures agricoles sont totalement inondées : les rizières, les plantations de maïs, les champs d'arachide sont submergés.

Même les stocks sont tous ravagés par les crues. Même les vêtements et les effets personnels sont tous trempés, car l'eau est entrée dans les habitations », a déclaré le député.

Dans la commune urbaine d'Ankijabe, situé à 15km avant Ambato Boeny, quatre coupures de route sont constatées et empêchent l'accès. La ville d'Ambato Boeny est donc enclavée car l'entrée est compromise par ces brèches au niveau de la route.

Dans le district de Mahajanga II, la commune rurale de Mahajamba est également inondée à 90% par les eaux. L'agriculture est aussi ravagée. Plus de six mille sinistrés issus de mille cinq cent cinquante foyers sont recensés.

« La difficulté a été de convaincre ces personnes de quitter leurs domiciles. Alors que les toits étaient déjà submergés par les eaux. Ils ont été déplacés à Ambodimanga », a déclaré le chef de district de Mahajanga II.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.