Madagascar/Cote d'Ivoire: Barea - La Côte d'Ivoire en ligne de mire !

Les Eléphants de la Côte d'Ivoire sont au centre des préoccupations du staff des Barea. Comment faire ? Quels joueurs prendre ? Doit-on changer une équipe qui a gagné avec la plus belle des manières contre le Niger ? Autant de questions pour Nicolas Dupuis qui doit avoir réponse à tout.

Le coach Nicolas Dupuis évite pour l'instant de commenter le tirage au sort des éliminatoires du Mondial 2022. Logique car à ce stade de la compétition, il n'y a plus de petite équipe. A fortiori quand on a affaire avec la RDC de Cédric Bukambu que les Barea avaient battu en 16èmes de la CAN 2019 après les tirs au but.

Et comme on ne se méfiera jamais assez du Bénin qui a sorti les Marocains, il reste les Tanzaniens. Mais ce sont des rendez-vous que Nicolas Dupuis remet à plus tard. Pour l'instant en effet, il est en train de voir comment les Barea pourront battre les Ivoiriens, ne serait-ce qu'une fois, pour espérer revivre la CAN 2021 au Cameroun.

Plus faciles. Après les deux tours des matches de poules, Madagascar prend l'habit du favori de ce groupe. Logique car pour l'instant, les Ivoiriens sont poussifs à l'image de leurs matches dont une défaite devant les Ethiopiens par 1 à 2 puis une courte victoire de 1 à 0 face au Niger à domicile.

De là à déduire que les choses s'annoncent plus faciles pour les Barea, on a envie de franchir le pas. Mais attention car un match n'est jamais gagné d'avance.

Surtout face à une équipe ivoirienne qui repose sur des anciens comme le défenseur de Tottenham, Serge Aurier, ou encore l'attaquant toulousain Max Alain Gradel sans oublier le Lyonnais Maxwel Cornet.

Des grosses individualités en fait mais Nicolas Dupuis peut compter sur la solidité de la défense malgache qui s'est trouvé un patron avec Jeremy Morel.

D'autres joueurs. Autant le dire, l'arrivée de Hery Bastien, le meneur de jeu de l'équipe de Linfield en Irlande du Nord, constitue un plus irréfutable même s'il va botter en touche l'un des trois milieux défensifs des Barea.

Mais sur ce chapitre et sans être sorcier puisque le brassard de capitaine de Abel Anicet pèsera lourd dans la balance et comme Amada fait partie des cadres indétrônables, on a bien peur pour Marco Ilaimaharitra qui devra se contenter du rôle de joker.

Mais c'est à Dupuis de faire le choix car pour ce qu'il a montré contre le Niger, Carolus devait être le remplaçant attitré de Faneva Ima à la pointe de l'attaque. Et avec les balles distillées par Hery Bastien, Carolus peut encore trouver sa voie pour marquer d'autres buts.

Mais n'anticipons pas car on reste à l'écoute des changements apportés par le staff technique d'autant plus que Nicolas Dupuis ne cache pas sa volonté pour élargir son champ de détection.

On aura donc d'autres joueurs. Et si ce n'est pas Ludovic Ajorque, c'est donc ses... frères.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.