Gabon: Le Gouvernement examine conséquences sociales consécutives au déclenchement du mouvement de grève

25 Janvier 2020

Le Gouvernement de la République s'est réuni, ce jour, vendredi 24 janvier 2020, en Conseil interministériel, afin d'examiner, entre autres, les conséquences sociales consécutives au déclenchement du mouvement de grève d'avertissement lancé par les syndicats autonomes, sans tenir compte de l 'accord signé entre le Gouvernement et les deux confédérations syndicales, et dans lequel le Gouvernement a accédé à l'unique revendication contenue dans le préavis déposé le 16 janvier 2020, à savoir l'organisation d'une plénière tripartite sur le projet de réforme du Code du Travail.

Dans le souci de préserver la paix sociale, la sérénité et la sauvegarde des intérêts économiques, et en réponse audit préavis de grève notifié à son Cabinet, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, confirme à l'ensemble des confédérations syndicales et syndicats autonomes signataires dudit préavis de grève, de l'organisation de la plénière tripartite appelée à examiner le projet de réforme du Code du Travail, à partir du 3 février 2020.

A cet effet, le Ministre du Travail a été instruit par le Gouvernement de procéder à l'examen des modalités d'organisation de ladite plénière avec l'ensemble des confédérations syndicales et syndicats autonomes des travailleurs et d'employeurs.

Le Gouvernement, privilégiant le dialogue social constructif, en appelle à nouveau à la responsabilité des leaders syndicaux, au respect des règles en la matière, et invite l'ensemble des travailleurs à la reprise normale du travail.

Madeleine Berre Ministre de l'Emploi, de la Fonction publique, du Travail, de la Formation professionnelle, chargé du dialogue social

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.