Burkina Faso: Présidentielle au Burkina Faso - La diaspora en Côte d'Ivoire pourra voter

Au Burkina Faso, la présidentielle sera organisée à la fin de l'année et, pour la première fois, les Burkinabè de la diaspora pourront voter. Ils ont jusqu'à ce dimanche 26 janvier pour se faire enrôler sur les listes électorales.

En Côte d'Ivoire, cette opération pourrait concerner entre 1 300 000 et 2 millions d'électeurs potentiels, selon Ouagadougou. Cependant, les futurs électeurs ne se bousculent pas.

Cet après-midi-là, au consulat général du Burkina Faso, à Abidjan, en Côte d'Ivoire, face à la faible affluence, la quinzaine d'opérateurs semblent bien désœuvrés, derrière leurs machines.

« Ce sont des kits d'enrôlement. Cela permet de prendre les données numériques et biométriques du citoyen burkinabè et automatiquement, de lui délivrer une carte d'électeur », nous explique Abdoulaye Tiendrebéogo, président du démembrement de la Commission électorale à l'ambassade.

Ce sexagénaire, n'a pas pu se faire enrôler. Sa carte d'identité est expirée depuis trois mois. Quant à la carte consulaire, elle ne suffit pas.

« Il nous a prouvé qu'il est régulièrement identifié à l'ambassade d'Abidjan. Malheureusement, nous ne pouvons pas l'enrôler, parce que le matériel ne prend en compte que les pièces en cours de validité.

La carte consulaire n'est pas une pièce de votation. Les deux éléments de votation selon la loi sont soit la carte nationale d'identité, soit le passeport ordinaire », justifie Abdoulaye Teindrebéogo.

Cet homme par contre a pu se faire enrôler. Né en Côte d'Ivoire, c'est la première fois qu'il votera: « C'est la première fois que nous, diaspora, participons au vote. C'est important, pour moi en tout cas. Cela me satisfait ».

Ouagadougou tablait sur 2 millions d'électeurs potentiels en Côte d'Ivoire. Néanmoins, au 16 janvier dernier, la Commission électorale burkinabè déplorait que seuls 14 000 ressortissants se soient effectivement enrôlés. Les opérations s'achèvent ce dimanche soir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.