Gabon: Patrick A. E - Une victime de la psychose causée par les enlèvements d'enfants ?

25 Janvier 2020

Suite à la psychose de la vague d'enlèvement d'enfants qui prédomine le quotidien des Gabonais depuis peu, les Librevillois ont décidé d'en découdre avec les supposés ravisseurs. Cette vague de justice populaire guidée par un sentiment de psychose aurait touchée un innocent. Il s'agit de Patrick Aubame Eyeghe.

La journée du vendredi 24 Janvier 2020, les Librevillois étaient à la recherche des ravisseurs d'enfants. Ils étaient présents à tous les coins de rue pour répondre de la manière la plus violente à la moindre tentative d'enlèvement d'enfants.

Ils ont passé à tabas plusieurs supposés ravisseurs d'enfants. Parmi eux un dénommé Patrick Aubame Eyeghe, qui aurait semble-t-il été injustement tabassé.

Nos confrères de " la source " et de " Gabon Next News " en parlent sous les titres : << Patrick Aubame Eyeghe injustement taxé de ravisseur >> et << Patrick Aubame Eyeghe confondu à un ravisseur, hospitalisé après la justice populaire dont il a été victime >>

Aux dires de nos confrères et de certaines personnes sur la toile, le monsieur se rendait à son domicile en compagnie de ses enfants à bord de son véhicule quand il a été pris à partie. Ce dernier a été conduit dans un centre hospitalier de Libreville pour subir des soins.

À l'heure où nous en parlons la rumeur de son décès circule. Cela témoigne de la violence du lynchage qu'il a subi. Le passage à mort dont Patrick Aubame Eyeghe a été victime divise la société. Des avis divergents se confrontent dans les débats.

Nous ne disposons d'aucun élément de preuve pour condamner l'acte où encore moins pour incriminer le monsieur. La chose que nous pouvons dire à l'heure actuelle est que le peuple est habité par la psychose.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.