Angola: Le gouvernement annonce un plan de lutte contre le Coronavirus

Particules de coronavirus MERS sur des cellules épithéliales de chameau.

Luanda — Le gouvernement angolais a annoncé samedi un plan d'urgence pour prévenir d'éventuels cas d'infection par le coronavirus en Angola.

Annoncé par la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, le plan comprend l'installation de thermomètres à l'aéroport international "4 de Fevereiro" et la mise en œuvre de mesures préventives dans les ports, les frontières terrestres et les arrêts avec un grand flux de personnes.

"L'installation de thermomètres à l'aéroport permettra d'identifier rapidement les changements de température corporelle et d'accorder une attention particulière aux passagers arrivant", a expliqué la ministre, lors d'une réunion multisectorielle avec plusieurs départements ministériels, pour évaluer les mesures de confinement.

À cette fin, le ministère de la Santé mettra en place des équipes médicales multidisciplinaires à l'aéroport international "04 de Fevereiro", afin d'effectuer ce contrôle dans tous les domaines.

Selon la ministre, il est primordial de bien se laver les mains et prêter attention aux symptômes tels que la toux, la fièvre élevée et les difficultés respiratoires, considérés comme les plus courants de ce virus qui se propage en Chine, en Europe et en Australie.

Le virus, qui n'a pas encore atteint l'Afrique / l'Angola, a la ville de Wuhan (Chine) comme épicentre depuis décembre dernier. Selon le dernier bilan rapporté dimanche par la télévision officielle chinoise, 56 personnes infectées par le coronavirus en Chine sont mortes depuis que l'épidémie s'est déclarée à Wuhan.

D'après le bilan arrêté samedi soir, 1.975 cas de contamination ont été recensés dans le pays, a indiqué la chaîne CCTV, soit quelque 600 patients supplémentaires par rapport à la veille.

Les coronavirus sont une grande famille de virus, mais seuls sept sont connus pour infecter les humains. Dans les cas plus graves, ils peuvent entrainer une pneumonie et un syndrome respiratoire aigu sévère ou provoquer une insuffisance rénale.

En plus de la Chine, le virus a déjà atteint 12 pays avec des cas confirmés de la maladie: la France, le Japon, la Corée du Sud, Singapour, les États-Unis, le Vietnam, l'Arabie saoudite, Taïwan, le Népal, la Thaïlande, l'Australie et la Malaisie, selon BBC NEWS.

Malgré cela, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé de ne pas déclarer cette épidémie une urgence mondiale après une réunion qui a duré deux jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.