Afrique: Jeux olympiques de la jeunesse au Sénégal - J - 1000

Au Sénégal, il reste 1000 jours avant les Jeux olympiques de la Jeunesse. Le décompte a été lancé dans la nuit de samedi à dimanche par le Comité olympique sénégalais. Ces jeux de 2022 seront réservés aux athlètes de 14 à 18 ans. C'est le tout premier événement olympique en Afrique et il demande une grande préparation de la part de la nouvelle génération de sportifs et du gouvernement.

Sur la scène montée par le comité olympique, chanteurs et danseurs mettent l'ambiance pour marquer le décompte. Mame Diarra, en classe de CM2, un tee-shirt orange aux couleurs de ces jeux de 2022 fait beaucoup de sport. « Basket, équitation, natation... foot, tennis... », énumère l'enfant. Pour lui, ces jeux sont un événement capital pour le Sénégal. « Oui, très important. Ça représente le pays et plus on fait du sport, plus on a la santé ! », renchérit-il.

« très fière de mon pays »

Dans deux ans Mariame Mbaye aura 14 ans, l'âge minimum pour faire partie de l'aventure. Elle se sent très fière de ces jeux. « Oui, ça m'intéresse. J'aimerais bien y participer, aussi. Ça me rend très, très fière, parce que je sais que c'est la première fois que ça s'organise en Afrique et aussi au Sénégal. Je suis très fière de mon pays ».

Y aura-t-il suffisamment de jeunes athlètes ? Oui, selon Balla Dieye. L'athlète sénégalais, champion du monde de taekwondo, a été le premier taekwondiste sénégalais à se qualifier pour les Jeux olympiques d'été ; c'était en 2016 à Rio de Janeiro. « et il y a beaucoup de programmes pour les athlètes qui vont se préparer en conséquence », nous assure t-il.

Objectif rivaliser avec les 4 000 athlètes attendus dans la région de la capitale. Des jeunes talents qui viendront de 200 pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.