Libye: Reprise des combats entre les forces du GNA et celles de Khalifa Haftar

Les combats ont repris en Libye ce dimanche 26 janvier entre les forces du Gouvernement d'union nationale et celles du maréchal Khalifa Haftar. Une offensive des troupes de ce dernier sur la route menant à la ville portuaire de Misrata qui met fin de facto au cessez-le-feu obtenu début janvier entre les belligérants à Berlin.

Dans un communiqué, le gouvernement de Tripoli a annoncé ce dimanche la reprise des combats par les forces du maréchal Khalifa Haftar. Il affirme que son ennemi a fait mouvement vers la ville d'Abou Grein, lançant ainsi une offensive vers le port stratégique de Misrata qui se trouve à environ 120 kilomètres de là.

De leur côté, les forces de Khalifa Haftar ont confirmé avoir pris le contrôle des localités deux localités, Qaddaheya et Wedi Zamzam, en direction d'Abou Grein.

Selon l'analyste Jalel Harchaoui cité par l'agence Associated Press, il s'agirait là de l'ouverture d'un front tactique par Khalifa Haftar, qui chercherait ainsi à attirer, dans la défense de Misrata, les miliciens originaires de cette ville et qui défendent aujourd'hui le gouvernement à Tripoli.

Cette reprise des combats survient au lendemain d'une condamnation, par la mission de l'ONU en Libye, des « violations continues et flagrantes » de l'embargo sur les armes par « plusieurs pays » ayant pourtant participé à la conférence de Berlin au début du mois. Une conférence internationale sur la guerre en Libye à l'occasion de laquelle un fragile cessez-le-feu avait été obtenu, mais qui semble donc désormais caduc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.