Sénégal: Un financement de 100 millions CFA aux organisations féminines du département de Saint-Louis

Saint-Louis — Des représentantes d'organisations féminines du département de Saint-Louis ont reçu du ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, Ndèye Saly Diop Dieng, un financement de 100 millions de francs CFA ainsi qu'un lot d'équipements de production et d'allègement des travaux domestiques.

Le lot d'équipements distribués samedi aux bénéficiaires comprend 3 kits de cuisine, 2 moulins à mil, 2 congélateurs, 25 nattes grand-modèle, 2 kits avicole et une déplumeuse, a constaté l'APS.La moitié du financement total débloqué, soit 50 millions de francs CFA, est revenue aux organisations féminines de la commune de Saint-Louis, contre 20 millions aux organisations féminines de la commune de Gandon.Celles de la commune de Mpal, Fass-Ngom et Ndiébène-Gandiol ont reçu chacune 10 millions de francs CFA.Ndèye Sali Diop Dieng, en "tournée d'animation socio-économique auprès des communautés à la base" du département de Saint-Louis, a invité les femmes à "rompre aux pratiques d'avant, pour être des femmes engagées, face aux enjeux d'autonomisation de la femme, en vue de contribuer aux chantiers de l'émergence du Sénégal".

Dans cette perspective, le ministère de la Femme travaille à la promotion des initiatives portées par les femmes, "à travers le renforcement des championnes qui ont déjà émergé et la vulgarisation de la culture de l'entreprenariat en zone rurale comme urbaine, dans tous les secteurs de l'économie nationale".Cette démarche vise à "permettre à chaque femme et à chaque fille, d'optimiser son talent et potentiel, afin de lui permettre d'assumer l'intégralité de ses responsabilités, en tant que citoyen mais aussi en tant qu'acteurs de changement positif", a soutenu Mme Dieng, en présence de l'adjointe du gouverneur de Saint-Louis chargée du développement, Fatou Makhtar Fall Faye.Il y avait aussi la députée Aminata Guèye, ainsi que plusieurs autorités administratives et coutumières.

Ndèye Saly Diop Dieng a invité les femmes à une gestion rigoureuse des ressources mises à leur disposition et au respect des obligations relatives aux principes de bonne gouvernance et de redevabilité."Je vous engage à relever ce défis, tant individuel que collectif, par l'engagement de toutes les femmes, afin que d'autres générations puissent bénéficier de ces opportunités de financement pour se lancer et élargir la base de transformation institutionnelle et sociétale, devant ainsi éradiquer toutes les formes de discrimination basée sur le genre", a-t-elle lancé à l'endroit des bénéficiaires.A cette occasion, Adja Khady Fall Thiendella, responsable des organisations féminines du département de Saint-Louis, a lu un mémorandum répertoriant les doléances des femmes.

Elle a cité la rareté du poisson, "le coût élevé" des équipements pour l'exploitation des ressources halieutiques, la concurrence des "bateaux-pirates", entre autres difficultés rencontrées par le secteur de la pêche.Or, le département de Saint-Louis "dispose d'un potentiel économique énorme, tant par la pêche, l'agriculture, l'élevage et le tourisme", avant de saluer la contribution des femmes dans la des produits agricoles et halieutiques, mais aussi dans l'artisanat et le commerce.Cela fait que à ses yeux, l'autonomisation socioéconomique de la femme "est une réalité" dans la région de Saint-Louis, mais il reste qu'elles "font face à des difficultés et souhaitent un appui et l'accompagnement" du ministère de tutelle, "pour un accès facile" au financement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.