Madagascar: Education et nutrition - Ambatovy finance des cantines scolaires dans les EPP de Toamasina II

Trois écoles primaires publiques de Toamasina II, à savoir Vohitrambato, Ampihaonana et Soamahatsinjo, ont bénéficié de la mise en place de cantines scolaires par la société Ambatovy.

Cela est le fruit d'un protocole d'accord signé entre la société et l'Office national de nutrition (ONN), au sein duquel Ambatovy s'engage à apporter un appui financier pour un projet comprenant la mise en place de jardins scolaires, la collation des élèves à la cantine scolaire, la formation et l'éducation sanitaire et nutritionnelle des parents, des enseignants et des membres du comité de gestion de chaque école (FEFFI). L'objectif d'un tel projet est l'amélioration de l'état nutritionnel des enfants, mais aussi l'augmentation du taux de scolarisation.

Selon les responsables de ce projet, il commence à porter ses fruits, puisqu'une hausse de l'effectif des élèves scolarisés a été enregistrée à l'EPP Soamahatsinjo durant la précédente année scolaire 2018-2019. Plus de 17 500 repas ont été servis durant l'année scolaire 2018-2019 dans le cadre de ce projet. 469 élèves et une vingtaine d'enseignants ont pu bénéficier de deux repas par semaine grâce à l'appui financier d'Ambatovy.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.