Algérie: Futsal à Laâyoune occupée - Les Algériens dans les instances internationales s'indignent contre la décision de la CAF

Alger — Les représentants algériens au sein des instances sportives internationales se sont indignés contre la Confédération africaine de football (CAF) qui a accepté la domiciliation de la Coupe d'Afrique des nations de futsal (CAN-2020) dans la ville de Laâyoune occupée.

"Nous, représentants algériens dans les différentes instances sportives internationales, dénonçons avec vigueur l'accord émis par la Confédération africaine de football à la décision de la Fédération royale marocaine de football quant à l'organisation, du 28 janvier au 5 février 2020, de la CAN de futsal dans la ville de Laâyoune (Sahara Occidental), ayant un statut de zone occupée et ce, en violation des statuts de la CAF, de la FIFA, des principes de la Charte et des idéaux olympiques ainsi que de la charte de l'Union africaine", a écrit le collectif dans un communiqué concluant leur réunion à Alger.

Les représentants algériens ont relevé que cette décision visant "à la normalisation de l'occupation du Sahara Occidental et de mettre la communauté africaine et internationale devant le fait accompli, a été prise en violation totale et flagrante avec l'éthique sportive et la légalité internationale, du fait de la nature du conflit au Sahara Occidental dont le dossier est toujours traité par les organes habilités de l'ONU comme une question de décolonisation".

Dans ce contexte, le collectif a lancé un appel pressant au boycott de cette compétition, tant que la CAF et les organisateurs persistent à maintenir cette domiciliation au niveau de ce territoire sur lequel le Maroc n'a pas de souveraineté.

Les membres réunis samedi à Alger ont tenu à saisir les différentes instances politiques et sportives africaines, à savoir l'Union africaine, l'Association des comités nationaux olympiques d'Afrique (ACNOA), l'Union des confédérations sportives d'Afrique (UCSA), les Unions et Confédérations sportives africaines, le Comité international olympique (CIO), l'Association des fédérations internationales olympiques des sports (ASOIF) ainsi que la CAF, pour pousser cette dernière à faire marche arrière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.