Algérie: Douanes algériennes - Plus de 1000 milliards da de taxes et droits perçus en 2019

Tipasa — Plus de 1000 milliards da de taxes et droits ont été perçus par les Douanes algériennes, en 2019, en dépit du recul des importations, a-t-on appris dimanche à Tipasa auprès du directeur général de ce corps, Mohammed Ouaret, qui a qualifié ce bilan d'"honorable".

Intervenant à l'ouverture d'une cérémonie de célébration de la Journée internationale des Douanes, M.Ouaret, qui était accompagné du ministre délégué chargé des Statistiques et de la Prospective, Bachir Messaitfa, a qualifié ce bilan réalisée par les Douanes algériennes, en matière de perception des taxes et droits d'"honorable", en dépit du "recul sensible des importations", a-t-il souligné.Durant ces festivités organisées cette année sous le slogan "la durabilité au cœur de l'action douanière pour les personnes, la prospérité et la planète", le DG des Douanes algériennes a, également , souligné la "détermination" de son administration à "poursuivre la lutte contre la bureaucratie à travers la réduction de la durée et des frais de transit des marchandises et des personnes", dans l'objectif, a-t-il dit, "d'encourager la compétitivité de l'économie nationale".

Cette stratégie vise, a-t-il ajoute, à "faire face aux défis financiers, socioéconomiques, environnementaux, sanitaires et sécuritaires rencontrés par l'Algérie, aux fins de consacrer les objectifs de développement durable compris dans les orientations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, visant l'édification d'une économie diversifiée s'appuyant sur une industrie véritable, avec une orientation des importations, le soutien des exportations hors hydrocarbures et la lutte contre le transfert illégal de fonds".

Des Douanes au diapason : un défi à venir

L'autre défi majeur à relever par les Douanes algériennes consiste en la modernisation de ses moyens de travail, en se mettant durant les prochaines années, à l'ère du numérique, considéré par M.Ouaret comme une "voie ouverte pour de nouvelles Douanes algériennes au diapason de l'ère moderne".Ces défis "énormes", selon l'expression du DG des Douanes algériennes, nécessitent la mobilisation de ressources humaines pour leur concrétisation.Le responsable a signalé, à cet effet, qu'une orientation sera prise en vue d'un "recrutement qualitatif, soutenu par des formations de haut niveau, parallèlement à la lutte contre la corruption et pour l'amélioration des conditions professionnelles et sociales des travailleurs des douanes".

Les festivités de célébration de la Journée internationale des Douanes (26 janvier) à Tipasa ont notamment donné lieu au lancement officiel d'un nouveau portail électronique des Douanes algériennes, outre la signature de la lettre de notification à l'Organisation mondiale des douanes (OMD), portant ratification par l'Algérie de la recommandation sur les décisions anticipées relatives au classement tarifaire des produits et de leur pays d'origine.Le programme des festivités a, également, englobé la signature d'une convention de coopération entre les Douanes algériennes et l'Inspection générale des finances, outre l'attribution de grades et diplômes de reconnaissances à un nombre d'employés et de retraités, par l'OMD.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.