Congo-Brazzaville: Secteur privé - L'exécutif veut subventionner les PME à base de concours de plan d'affaires

L'étude de référence du Projet d'appui au développement des entreprises et de la compétitivité(Padec), dévoilée le 24 janvier, présente les besoins du secteur privé congolais. Dès cette semaine, l'équipe du Padec va entamer la sensibilisation des futurs bénéficiaires.

Le projet cofinancé par le gouvernement et la Banque mondiale est entré dans sa phase de mise en œuvre et prépare deux instruments clés, à savoir le Concours de plan d'affaires(CPA) et le Fonds d'appui au développement des PME. Selon le coordonnateur du Padec, Benoit Ngayou, sa structure a déjà lancé le recrutement des prestataires de service de même que des animateurs du CPA et du fonds.

« À partir de la semaine prochaine, nous allons lancer la sensibilisation de tous les acteurs et procéderons à la réception des demandes de subvention, ainsi que le lancement officiel du CPA. Après donc la mission de sensibilisation, les entrepreneurs locaux pourront déposer leur demande pour pouvoir bénéficier de la subvention », a confié Benoît Ngayou.

Hormis ces actions, le projet va appuyer les structures publiques et parapubliques comme le Guichet unique des opérations transfrontalières (Guot), les ports autonomes de Pointe-Noire et de Brazzaville, l'Agence pour la promotion des investissements (API), le Conseil congolais des chargeurs, les Zones économiques spéciales. Le coordonnateur du Padec a indiqué que l'étude de référence permettra d'évaluer les résultats à mi-parcours et à la fin du projet. Celle-ci devrait également permettre de déterminer le niveau actuel du projet afin d'en ajuster les initiatives.

En effet, l'atelier de validation du document a réuni à Brazzaville, le 24 janvier dernier, les principaux bénéficiaires, dont les représentants des ministères des Transports, des PME, de l'Économie et de l'Industrie, ainsi que les structures publiques citées précédemment.

Pour obtenir ces résultats de terrain, le Padec a fait recours à un consultant international, qui a enquêté auprès des cibles. Au nombre des difficultés énumérées par le consultant figurent la question du climat des affaires, l'accès au foncier, l'accès à l'électricité et à la connexion internet.

Dans ce contexte, l'expert a invité les autorités à travailler sur la problématique de l'application des réformes en matière du climat des affaires et à redynamiser le comité interministériel chargé de la question. Il a aussi plaidé en faveur d'un programme de renforcement des capacités des PME, ainsi que de poursuivre la modernisation des structures publiques de développement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.