Sénégal: Campagne de commercialisation arachidiére - L'Etat gèle les exportations

Face à la rude concurrence chinoise qui n'est pas sans conséquence majeure sur la marche de la Sonacos, l'Etat a décidé tout simplement de geler les exportations d'arachide jusqu'à nouvel ordre.

L'Etat du Sénégal a décidé de sauver ce qui reste des meubles, en prenant purement et simplement la décision de geler les exportations d'arachide. Selon quelques indiscrétions, c'est le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural, le Pr. Moussa Baldé, qui a décidé, mardi dernier, à l'issue d'une réunion tenue avec les différents acteurs de la filière arachidière, du gel des exportations de l'arachide.

Cette décision s'explique par une volonté de sauver l'industrie locale, mais aussi de faire en sorte qu'une partie des graines reste afin que les producteurs puissent disposer de semences de qualité et préserver, à cet effet, le capital semencier aujourd'hui en péril.Cette réunion d'urgence devait avoir lieu le 31 janvier prochain, mais elle a été anticipée, au regard de la gravité de la situation.Cette décision intervient dans un contexte national où la Société nationale des oléagineux du Sénégal (Sonacos) peine à collecter la quantité d'arachide nécessaire à son développement. Mais aussi au moment où elle a décidé de se séparer de 1 050 de ses agents, du fait d'un manque de matière première. Ainsi, le gel des exportations a toujours été la principale doléance des travailleurs de la Sonacos qui avaient alerté récemment sur cette situation.

Le secrétaire général adjoint national du Syndicat des corps gras, Thiémbaye Ndiaye, depuis le début de la campagne de commercialisation de l'arachide, n'avait de cesse invité les autorités étatiques à geler les exportations, pour permettre à la Sonacos de collecter la quantité de graines dont elle a besoin, avant de libéraliser le marché. Mais celles-ci avaient fait la sourde oreille, jusqu'à ce que l'entreprise dirigée par Modou Diagne Fada ait finalement décidé de se séparer d'une bonne partie de ses employés. Il soutenait que les règles de la campagne arachidière n'étaient pas respectées par les différents acteurs qui y sont engagés.

Avec cette décision, c'est une nouvelle campagne de commercialisation arachidière qui commence pour la Sonacos. Etant donné que les autres industries qui s'activent dans le secteur de l'arachide ont préféré bouder et ne plus s'activer dans la campagne de commercialisation arachidière, l'entreprise dirigée par Modou Diagne Fada pourra acheter la quantité de graines dont elle a besoin à plus de 210 F le kg, comme le lui a autorisé récemment le Conseil d'administration qui s'est aligné sur le prix proposé par les Chinois, à savoir 250 F. A ce jour, elle n'a pu collecter que 11 300 t d'arachide sur un objectif de 150 000 t. A Diourbel, sur 35 000 t fixées comme objectif, seules 1 800 t ont été collectées à l'usine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.