Sénégal: J-1000 des Jeux Olympiques de la jeunesse Dakar 2022 - Bon et beau départ !

27 Janvier 2020

Il y'avait de l'ambition, de l'ambiance, de la couleur, de l'envie, de la détermination et de la mobilisation à la Place de la Nation, lieu symbolique pour le Sénégal où autorités sportives, politiques et simples citoyens étaient réunis pour montrer à la face du monde ce que l'Afrique est capable de faire à travers le Sénégal. Rendez-vous est donc pris pour les Jeux olympiques de la jeunesse JOJ 2022 que les villes de Dakar, Diamniadio et Saly doivent abriter du 22 octobre du 9 novembre 2022.

Le compte à rebours a été lancé dans la nuit samedi 25 janvier au dimanche 26 janvier, en présence du président du Comité national olympique et sportif sénégalais, Mamadou Diagna Ndiaye par ailleurs membre du Comité international olympique, du directeur de cabinet du ministre des Sports, Ibrahima Ndaw, du coordonnateur général du comité d'organisation des JOJ Dakar 2022, Ibrahima Wade, du maire de Dakar, Soham El Wardini, de la présidente du Conseil économique, social et environnemental, Aminata Touré, de l'ambassadeur des Etats-Unis, Tulinabo Mushingi,celui de l'Espagne, entre autres personnalités et du «Golden Boy» de la musique sénégalaise, Waly Ballago Seck.

J-1000 avant l'ouverture des Jeux olympiques de la jeunesse JOJ Dakar 2022 ! Ce samedi 25 janvier, le compte à rebours a été lancé en fanfare depuis la Place de la Nation en présence d'un public venu en masse, vêtu de T-shirts blancs avec le logo de l'événement.

Sous la houlette du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), avec à sa tête son président Mamadou Diagna Ndiaye, la jeunesse sénégalaise s'est réunie autour de ses autorités pour donner le coup d'envoi des 1000 jours en route vers les JOJ Dakar 2022 qui se tiendront du 22 octobre au 9 novembre. Un coup d'envoi riche en couleurs et en ambiance à travers un concert offert gracieusement et animé par plusieurs artistes.

Ces derniers ont mis le feu à la Place de la Nation. C'est le comédien Doudou et son équipe qui sont les premiers à avoir monté sur scène. Après avoir chauffé le public de leur chanson «Sidem Mali», ils cèdent la place au groupe de danse Power Crew qui a gratifié le public d'une belle prestation.

Arriveront ensuite les «Signares» de Saint-Louis. Sous la houlette de la comédienne Marie Madeleine Diallo, elles ont marché de la RTS à la Place de la Nation pour apporter leur grain de sel au spectacle.

A l'arrivée de la chanteuse OMG, les mélomanes ont plongé le lieu dans une ambiance festive. Par la suite, le public s'est régalé de la prestation du groupe Safari.

Elles ont offert un show très chaud sous des cris et applaudissements. Le passage des artistes tels que Samba Peuzzi et Basse Thioungue a fait monté la tension.

Pour sa part, le rappeur Didier Awadi a tenu en haleine les spectateurs. Très enthousiastes, ils chantent en chœur avec le rappeur Duggy Tee les refrains de son tube intitulé «Yaye» en hommage aux mamans.

Après quelques minutes de décompte pour le lancement du compte à rebours de J-1000, le «Golden Boy» de la musique sénégalaise est annoncé sur scène. Public déchainé.

Tous les yeux sont rivés sur la scène. Waly Ballago Seck se fait désirer. D'un moment à l'autre, il apparait sous les applaudissements et cris de ses fans. Tout de noir vêtu, Waly Ballago Seck a enflammé le public.

A noter que tout au long de la soirée, le graffiteur Docta a produit une fresque en live. Au-delà du caractère festif, le concert consistait à appeler les populations à la mobilisation pour la réussite des JOJ qui verront la participation de 206 pays avec au programme 35 disciplines. On peut alors dire que le top départ était à la fois bon et beau !

MAMADOU DIAGNA NDIAYE, PRESIDENT DU CNOSS : «J'invite les Sénégalais à faire de l'hygiène publique et la propreté leur priorité»

«La même façon qu'on a donnée le compte à rebours aujourd'hui, la même façon pour les infrastructures, le compte à rebours a démarré. Il y'a un stade olympique qui est en train de démarrer. La pose de la première pierre est prévue dans quelques jours (le 20 février, Ndlr).

Tout est urgent pour les JOJ. On a 1000 jours et on n'a pas attendu d'ailleurs le lancement des 1000 jours pour démarrer. Les équipes sont en place. La coordination se fait bien avec le Cio. Les missions se succèdent au Sénégal.

Je pense que le Président de la République a lancé un mouvement cleaning day et pour ce que j'en sais, ça se passe plutôt bien et toutes les régions ont tendance à embrayer dans ce sens-là. J'en profite pour inviter tous les Sénégalais à faire en sorte que l'hygiène publique, la propreté soient leur priorité».

AUGUSTIN SENGHOR, PRESIDENT DE LA FSF : «Tous les Sénégalais doivent se mobiliser pour la réussite de ces jeux»

«On ne peut pas avoir un évènement plus important que l'organisation des Jeux olympiques de la jeunesse. On doit s'en réjouir.

Tous les Sénégalais doivent se mobiliser pour la réussite de ces jeux. Je pense que toutes les infrastructures sportives vont être livrées d'ici à 2022.

C'est un défi que le Sénégal va pouvoir relever. Si l'Afrique nous a fait confiance pour l'organisation, le Sénégal doit donc s'engager pour montrer qu'on mérite ce qui nous a été confié.

J'appelle les fédérations de toutes les disciplines sportives à se mettre au travail pour que le Sénégal puisse gagner autant de médailles possibles parce qu'organiser, c'est bon mais il faut aussi savoir gagner».

SOHAM EL WARDINI, MAIRE DE DAKAR : «Relever le défi de la propreté»

«Nous avons assisté à un très bon lancement. Il y'a eu du spectacle qui était de qualité et les populations sont venues en masse.

Le compte à rebours a donc commencé et dans 1000 jours, Dakar va abriter les premiers Jeux olympiques de la jeunesse en 2022. Ce sera une première en Afrique et c'est le Sénégal qui abrite. C'est tout à notre honneur.

C'est pourquoi, j'en profite pour lancer un appel à tous les maires d'Afrique pour qu'ils viennent apporter leur soutien à la ville de Dakar. Ça a déjà été fait avec le Président de la République qui a pu convier ses pairs africains et je pense que nous avons le soutien de l'Afrique.

Ce qui reste à faire, c'est de bien nous préparer. Nous avons déjà commencé mais il va falloir faire beaucoup d'efforts surtout pour l'environnement. Nous avons parlé de Dakar ville propre. C'était en prévision aussi des JOJ. J'appelle toute la population sénégalaise à se mobiliser.

Ce n'est pas Dakar seulement qui reçoit mais tout le Sénégal. Le défi de la propreté a été lancé depuis mon élection mais avec ces jeux qui arrivent, je pense qu'il y'a un autre défi à relever, celui de rendre la ville propre pour bien recevoir nos hôtes étrangers qui vont arriver dans notre pays».

IBRAHIMA NDAO, DIRECTEUR DE CABINET DU MINISTRE DES SPORTS : «Nous travaillons main dans la main avec le CNOSS»

«C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai représenté le ministre des Sports, Matar Ba présentement en mission à l'intérieur du pays, pour assister à ce compte à rebours. C'est un programme important pour le Sénégal.

C'est une candidature exceptionnelle qui a été managée par le Comité olympique sénégalais mais il y'a eu le soutien du Chef de l'Etat. Il y'a eu également un accompagnement conséquent du ministre des Sports.

Nous travaillons main dans la main avec le comité olympique et le coordonnateur de ce programme. Et je suis sûr que toutes les dispositions seront prises au niveau de l'Etat pour que ces jeux puissent connaitre un succès à la mesure de l'attente des sénégalais».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.