Congo-Kinshasa: Crise FCC-Cach - L'ombre du remaniement plane sur le gouvernement

Un réaménagement technique de l'équipe gouvernementale serait envisagé comme l'une des solutions à la crise entre FCC et Cach.

La récente réaction du coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya, ne fait aucun doute sur le besoin d'un remaniement ministériel pour préserver la paix au sein de la coalition gouvernementale. Il a estimé que la controverse autour d'une possible dissolution de l'Assemblée nationale devait être résorbée par un dialogue constructif interne. A cette occasion, a-t-il précisé, des éventuels malentendus pourraient être levés.

Dans les quartiers généraux de certains partis politiques, l'on n'exclut pas un réaménagement technique de l'équipe gouvernementale comme solution à la crise FCC-Cach. Cela devrait permettre de remettre au beau fixe les relations entre le président de la République et le gouvernement dont certains ministres sont indexés. Par ailleurs, l'on note que de part et d'autres, le besoin des réglages s'était déjà fait ressentir à la suite des tâtonnements constatés notamment dans les secteurs hautement stratégique.

Notons que lors de l'intronisation du nouvel archevêque de Mbandaka-Bikoro, le dimanche 26 janvier, le coordonnateur du FCC a affirmé que les déclarations du chef de l'État à l'étranger et les répliques de la présidente de l'Assemblée nationale, tendant à l'éclatement de la coalition FCC- Cach, ne sont que le « fruit des malentendus ». Pour Néhémie Mwilanya, le FCC compte bientôt ouvrir des pourparlers constructifs et permanents avec ses partenaires en vue de la bonne marche des institutions et du bien-être du peuple congolais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.