Congo-Kinshasa: Des enseignants congolais sans salaire depuis des mois

27 Janvier 2020

Des milliers d'enseignants ne sont plus payés depuis plusieurs mois, voire des années. Pour vivre et subvenir aux besoins de leur famille, ils sont nombreux à faire des petits travaux.

Dans la province du Kwilu, 120 d'entre eux, plus chanceux, ont toutefois été payés en ce mois de janvier. Mais, ce n'est pas le cas pour la grande majorité de ces enseignants. Pour certains, les arriérés s'étalent entre 12 et 36 mois.

A Kinshasa, la capitale, cet enseignant qui a préféré garder l'anonymat, explique sa situation : "Ça fait plus de deux ans que nous avons constitué le dossier et jusqu'à présent, le gouvernement nous dit d'attendre. Nous avons des matricules mais nous ne sommes pas payés."

Plus de deux ans d'impayés pour une famille qui dépend du salaire de cet enseignant. Pour gagner un peu d'argent, le fonctionnaire qu'il est, fait des petits boulots qui n'ont rien à voir avec son niveau d'étude. "Il n'y a pas de salaire, on est là pour puiser de l'eau, on fait un petit travail pour gagner quelque chose. Ça ne suffit pas. On peut te donner un petit travail et on te paye 1.000 francs (congolais). Mais, comment vivre avec une famille, un enfant, une femme ? Nous sommes tellement nombreux à être dans le même cas, pas seulement ici dans la ville de Kinshasa mais dans toutes les provinces ", lance-t-il.

Une enseignante que nous avons rencontrée dans une école de l'est de Kinshasa est mère de famille. Après l'école et pour gagner de l'argent, elle est désormais obligée de garder des enfants. Elle s'en explique : "Cela fait plus d'un an que je ne suis pas payée. J'ai six enfants et mon mari ne travaille pas. Il est difficile de trouver du travail dans ce pays et toutes les charges de la maison sont sur mes épaules. Chaque fois que je quitte l'école, je pars donc travailler dans une famille où je garde les enfants comme nourrice."

Les enseignants non payés restent cependant optimistes sur le fait qu'ils recevront un jour ou l'autre, leur salaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.