Cote d'Ivoire: Pour moderniser son administration foncière - Le pays choisit IGN FI

27 Janvier 2020

La Côte d'Ivoire connaît depuis de nombreuses années des difficultés de gestion des droits de propriété.

Le traitement manuel des demandes et la complexité des procédures engendrent des lenteurs et sont sources d'erreurs qui remettent en cause l'efficacité de l'administration et la sécurisation des droits de propriété pour les citoyens.

Pour faire face à cette situation, le Ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme (MCLU) de la Côte d'Ivoire et IGN FI ont signé le 20 décembre 2019 en marge du déplacement du Président de la République française Emmanuel Macron en Côte d'Ivoire, un contrat relatif à la mise en œuvre du projet de simplification et de transformation digitale du foncier urbain.

La réalisation de ce projet s'articule autour de neuf composantes interdépendantes devant aboutir, in fine, à la mise en place d'un Système Intégré de Gestion du Foncier Urbain (SIGFU) qui servira de socle commun aux différentes administrations de la chaine foncière que sont le Ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme et le Ministère auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l'Etat. Lire la suite

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.