Burkina Faso: Plans locaux de développement

27 Janvier 2020

La direction générale du développement du territoire, appuyée par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), a organisé les 23 et 24 janvier 2020, à Koudougou, dans le Centre-Ouest, un atelier d'élaboration d'un manuel supplétif aux guides méthodologiques de planification locale.

Le développement local, au Burkina Faso, est facilité, entre autres, par le Projet d'appui à la décentralisation, à la participation citoyenne et au développement local (PAPCiDDeL) lancé en mai 2019. En effet, avec l'appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), la Direction générale du développement du territoire (DGDT) a organisé un atelier sur les Plans locaux de développement (PLD).

Les 23 et 24 janvier 2020, à Koudougou, dans le Centre-Ouest, plusieurs répondants des collectivités territoriales se sont réunis, à cette occasion, pour finaliser un manuel supplétif aux guides méthodologiques de planification locale.

Au cours de la rencontre, les participants ont travaillé de façon spécifique à finaliser la structuration et le contenu des différentes parties du manuel supplétif aux guides de planification.

Ils ont, également, amendé la rédaction des différentes parties du manuel supplétif, se sont assuré de la prise en compte des résultats de l'atelier d'auto-évaluation des forces et faiblesses des guides et des PLD contenus dans le manuel supplétif.

Aussi, ils ont proposé les illustrations, le format définitif de présentation dudit manuel supplétif et validé sa version définitive. Selon les organisateurs, ce manuel va donner des orientations intérimaires pour améliorer les processus d'élaboration des PLD.

A l'ouverture des travaux, le coordonnateur du PAPCiDDeL et porte-voix du PNUD, Moussa Ouédraogo, a salué les appuis techniques et financiers du PNUD et du Grand-Duché de Luxembourg à l'élaboration du document supplétif au profit des acteurs locaux.

« Le PNUD en tant que chef de file en matière de développement au sein des Nations unies met au centre de son action le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la promotion du développement local », a-t-il précisé.

La planification locale, une stratégie privilégiée

Pour sa part, le représentant du directeur général du développement du territoire, Baba Drabo, a indiqué qu'une des stratégies privilégiées de la mise en œuvre du processus du développement local est la planification locale qui s'exerce sur plusieurs échelles en conformité avec l'organisation du territoire national.

Aussi, a-t-il précisé, pour soutenir la décentralisation et le développement local, le gouvernement burkinabè et ses Partenaires techniques et financiers (PTF), ont élaboré en 2006, des Guides méthodologiques de planification locale (GPL).

Ces guides, à l'entendre, orientent les Collectivités territoriales sur les processus d'élaboration des plans locaux de développement et de suivi de la réalisation des actions programmées. Le souci de l'exécutif, selon Baba Drabo, est de mettre à la disposition des acteurs du développement local, un référentiel commun en matière de planification locale.

L'atelier de Koudougou fait suite à celui d'autoévaluation des performances des guides méthodologiques de planification locale, en septembre 2019, par la DGDT avec l'accompagnement du PNUD via le PAPCiDDeL.

Ce, pour combler les imperfections et les lacunes relevées afin de mettre à la disposition des acteurs des collectivités territoriales et de leurs partenaires d'appui-conseil des guides méthodologiques plus opérants.

La compétence de produire des guides méthodologiques de planification locale est conférée aux régions et communes par le Code général des collectivités territoriales.

Elles s'en servent comme des supports techniques et pédagogiques se déclinant en deux parties, à savoir : « Comment élaborer et mettre en œuvre un plan régional de développement » et « Comment élaborer et mettre en œuvre un plan communal de développement ».

Mis à jour en juin 2013, ces guides ont servi six ans durant, aux acteurs des collectivités territoriales d'avoir une riche expérience pour mettre en œuvre leurs PLD.

Figurent parmi les acteurs impliqués dans la planification locale la DGDT, le Secrétariat permanent de la Conférence nationale de la décentralisation (SP/CONAD), l'ONG TENFOREST, le troisième Programme national de gestion des terroirs (PNGT2-3), le sous-Programme de renforcement de la gouvernance locale et administrative (PRGLA) du PNUD, etc.

Toutefois, selon des conclusions des différentes évaluations et analyses des performances des guides méthodologiques, il ressort que malgré certains acquis indéniables, des améliorations sont nécessaires afin d'assurer l'atteinte des résultats escomptés.

Par ailleurs, la démarche de planification proposée par les guides, complexe et imprécise explique l'insuffisance en termes de qualité du contenu des PLD.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.