Cameroun: Mefou-et-Afamba - Le Rdpc, toutes griffes dehors

Le parti au pouvoir entend non seulement briller par une participation massive, mais aussi rafler les huit communes de ce département lors du double scrutin du 9 février prochain

L'engagement a été pris solennellement samedi dernier à la place des fêtes de Mfou au cours du meeting de lancement de la campagne électorale pour le double scrutin du 9 février prochain. Sous la conduite de Luc Magloire Mbarga Atangana, président de la Commission départementale de campagne du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour la Mefou-et-Afamba, militants, sympathisants, élites et forces vives se sont engagés à rééditer au cours de cette échéance, le même soutien sans failles qu'à la réélection de Paul Biya le 8 octobre 2018.

Les différents responsables politiques à la base ayant pris la parole ont tour à tour égrené un ensemble d'arguments militant en faveur du choix des listes du Rdpc à ce double scrutin. Avec comme faits marquants la construction de l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, de l'université de Yaoundé II à Soa et la construction en cours de la route Soa-Esse-Awae qui sont une fierté pour le Cameroun. Même si le parti proche du pouvoir est seul en lice pour ce qui est des législatives, il se doit tout de même de mouiller le maillot s'il veut garder le contrôle de certains exécutifs communaux où l'opposition est en embuscade, notamment à Assamba et à Soa, respectivement contre l'Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (Andp) et Jouvence.

Pour faire le plein de voix, le Rdpc opte non seulement pour des meetings populaires, mais surtout le porte-à-porte. D'où l'appel de Luc Magloire Mbarga Atangana à un vote à 100% des listes du Rdpc et d'un vote de confirmation de la présidentielle du 8 octobre 2018. « On ne peut pas avoir bien voté à la présidentielle et se retrouver à faillir aux législatives et municipales. Chaque vote a un enjeu et l'enjeu ici c'est la cohérence vis-à-vis de soi-même. Dans la Mefouet-Afamba, nous avons de très bonnes raisons de continuer dans cette voie», at-il relevé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.