Guinée: Labé - Après avoir tiré sur un ambulancier, les FDS assiègent l'hôpital régional et condamnent les patients à la faim

27 Janvier 2020

Depuis 4 jours, les forces de défense et de sécurité se comportent comme en territoire conquis après une belligérance à Labé.

Et dans cet exercice, ils foulent au sol les plus basiques des principes.

Après avoir exécuté un ambulancier ont la seule faute est d'avoir été commis à récupérer la dépouille de la première victime tombée sous les balles dans la résistance active à Labé, ils sont allés faire le siège de l'hôpital régional où désormais les malades sont coupés de leurs proches à l'extérieur, conséquences la faim et la psychose se sont installées dans l'institution sanitaire.

Il y a quelques jours ceux qui pouvaient récupérer leurs malades l'ont fait au risque de les voir mourir en famille parfois comme des cas se sont produits à Daka et Dow Saré, les autres résistent malgré eux.

Venue de Timbi et pensionnaire de l'hôpital Djeinab Barry pur tout coupe-faim déjeune avec des biscuits et attend vainement un infirmier pour lui changer ses bandages.

De l'hôpital de Pita, Billo Bah a été référé à Labé et s'est battu pour y être sans savoir que l'hôpital est sous le siège des forces de l'ordre, pour l'heure il y galère car le personnel traumatisé au même titre que les patients se fait rare.

Mamadou Oury Barry autre patient porte depuis 72 heures les mêmes bandages et a passé 24 sans manger.

Pris de pitié le docteur Attaoulaye Sall leur a acheté au matin du samedi du pain pour qu'ils puissent calmer les crampes à l'estomac.

Ce matin du lundi encore, une visite à l'hôpital nous a permis de remarquer la désertion des lieux par une bonne partie des patients et même du personnel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.