Sénégal: Affaire des 150 pèlerins laissés en rade à Dakar en 2017 - Le montant du préjudice et sa répartition ramènent les victimes et les voyagistes à la barre

27 Janvier 2020

L'affaire des 150 pèlerins à la Mecque de l'édition 2017, qui avaient été laissés en rade à Dakar, par des voyagistes privés, a été évoquée hier, à la barre de la Cour d'appel de Dakar.

Si les victimes réclament l'augmentation des dommages et intérêts qui leur ont été alloués, la défense les trouve exorbitants. Le verdict sera rendu le 10 février prochain.

Lors de l'édition 2017 du pèlerinage à la Mecque 150 pèlerins avaient été laissés à Dakar par la faute de 5 voyagistes privés.

Trainés en justice, ils ont été reconnus coupables d'abus de confiance et condamnés à 1 an ferme. Les condamnés devaient allouer aux différentes victimes des sommes comprises entre 2,5 millions et 3,250 millions ainsi que des dommages estimés à 500.000 F Cfa.

Cette décision n'a pas satisfait les parties en ce qui concerne l'aspect civil. Si les parties civiles avaient jugé dérisoires les montants qui leur sont alloués, la défense les trouvait exorbitants et que le paiement ne pouvait être solidaire. C'est pourquoi, l'appel a porté sur les intérêts civils. Délibéré ce 10 février.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.