Congo-Brazzaville: Prise en charge des enfants abandonnés - Virginie Itoua Onanga vise l'amélioration de la pouponnière de Moungali

Cadre du ministère des Affaires sociales et de l'Action humanitaire, la nouvelle directrice de la crèche pouponnière de Moungali a souhaité travailler en collaboration avec tout le personnel afin d'améliorer les services de cette structure publique.

Virginie Itoua Onanga a émis ce souhait lors de la cérémonie de passation de service, le 24 janvier, à Brazzaville. S'inscrivant dans la lignée de sa prédécesseure Elalie Massamba qui est admise à la retraite, Virginie Itoua Onanga a estimé que pour réussir sa mission, l'apport de tout un chacun est crucial. «Nous devrons travailler ensemble afin de redonner à cet établissement sa vraie image. Nous sommes tous conscients des difficultés mais je crois qu'ensemble nous pouvons les surmonter », a-t-elle indiqué.

La pouponnière de Moungali III est une structure publique de garderie. Elle s'occupe des enfants abandonnés. Grace à sa crèche, cet établissement qui est placé sous la tutelle du ministère des Affaires sociales reçoit aussi les enfants dont les parents sont disponibles la journée. Elle facile, en outre, l'adoption des enfants selon la loi.

Notons que cette structure reste sans nul doute l'un des organes publique qui répond aux exigences de la loi de lutte contre la traite des personnes, notamment dans ses dispositions relatives à la prévention, l'identification, la protection et l'assistance aux victimes et témoins de ce fléau, considéré comme l'esclavage des temps modernes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.