Afrique: Coronavirus en Chine - Les pays africains en alerte

Les employés de l'aéroport portent des masques à l'aéroport international chinois de Chengdu Shuangliu.

Pour limiter les risques de contamination par des voyageurs en provenance de Chine, les aéroports renforcent leurs dispositifs sanitaires.

Plusieurs pays tels que le Ghana, le Sénégal, le Kenya, l'Éthiopie, l'Afrique du Sud, le Congo, le Cameroun ou encore le Nigeria ont mis en place des mesures de prévention dans les aéroports pour les vols venant de Chine afin de diagnostiquer d'éventuels cas de coronavirus. Pour l'instant, aucun cas n'a été signalé en Afrique. Mais le nouveau virus de la famille des coronavirus apparu en décembre 2019 en Chine s'étend désormais dans treize pays. Sur le continent africain, l'inquiétude est d'autant plus grande que la Chine est son premier partenaire commercial.

Selon les chiffres qui circulent, entre trois cent mille et quatre cent mille migrants africains vivent aujourd'hui en Chine, notamment dans la métropole de Canton, dans le sud-est de la Chine. Dans l'autre sens aussi, la présence de travailleurs chinois en Afrique est bien visible.

Alors que deux mille personnes ont été contaminées en Chine et que cinquante-six sont mortes, selon le dernier bilan officiel dimanche, des interrogations sur la mobilité des Chinois en Afrique et le risque de contamination augmentent. On en apprend un peu plus chaque jour sur l'épidémie, mais de nombreux facteurs inconnus empêchent encore de déterminer son degré de gravité à l'échelle mondiale. On sait tout de même que cette maladie de la famille des coronavirus se manifeste par les symptômes de la grippe, de la toux, de la fièvre pouvant aller jusqu'à des syndromes respiratoires sévères.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.