Congo-Brazzaville: Santé publique - Le gouvernement s'active pour prévenir le coronavirus

Le ministère en charge de la Santé procède aux derniers réglages visant à renforcer les contrôles au niveau des frontières dans le cadre de la prévention du coronavirus.

Le coronavirus s'est déclaré en Chine il y a quelques jours avant que d'autres cas de personnes contaminées ne révèlent ensuite en Thaïlande, aux Etats-Unis, en Corée du Sud et au Japon. Le bilan provisoire faisait état de 448 personnes touchées dont dix-sept morts dans le pays où le virus a été détecté. Des mesures sanitaires d'envergure sont prises dans ces pays-là pour maitriser la situation et jusqu'à présent, aucun cas suspect n'est déclaré en Afrique.

Pour mettre les populations à l'abri du coronavirus, qui peut partir d'un bout du monde à l'autre au même rythme que des milliers de voyageurs qui parcourent le monde, le gouvernement met en place des mécanismes sanitaires à titre préventif. « Nous allons renforcer les contrôles sanitaires au niveau des frontières terrestre, aérienne, maritime », souligne un communiqué du ministère de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement. Il s'agira, par ailleurs, de sensibiliser les transporteurs sur des mesures à prendre en pareille circonstance. Les contrôles dont il est question concernent la prise systématique de la température, le lavage des mains et la collecte des informations qui permettront de tenir haut le niveau d'alerte.

Le coronavirus est responsable des manifestations allant du rhume simple à la détresse respiratoire aigüe et grave. Les maux de tête, la toux, l'irritation de la gorge, un sentiment général de malaise s'y ajoutent. Les manifestations du virus font leur apparition moins de 24h après l'infection. Pour cela, le ministère en charge de la Santé exhorte la population à la vigilance et à l'observation des règles d'hygiène de base : le recours à une formation sanitaire la plus proche en cas de fièvre ou de toux après un séjour dans l'un des pays touchés, l'usage du savon au lavage de mains ou d'une solution hydro-alcoolique. Il est également conseillé d'éviter le contact avec une personne présentant des signes de type grippal après un séjour dans les zones en épidémie.

Dans le Plan national de développement sanitaire 2018-2022, la surveillance épidémiologique figure parmi les priorités. L'émergence de nouvelles maladies et affections ainsi que la survenue de nouveaux évènements de santé publique justifie le renforcement de ladite surveillance pour faire face aux multiples menaces épidémiques qui surgissent de temps en temps. Pour le cas du coronavirus dont il est question actuellement, les mesures de contrôle que le gouvernement envisage faciliteront le passage de la détection à la riposte afin de juguler les conséquences du virus qui se sont révélées mortelles pour certains cas.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.