Cameroun: Service électrique - Ces délestages qui persistent

L'entreprise distributrice évoque des problèmes liés à la fourniture de carburants pour les centrales, entre autres.

Depuis le mois de décembre, les perturbations dans la fourniture du courant électrique ont repris de plus belle. « L'origine de cette situation est la crise aigüe de liquidités qui crée un déséquilibre dans le secteur en général depuis plusieurs mois. La conséquence la plus visible se traduit par des difficultés dans l'approvisionnement en fuel des centrales thermiques, entrainant des rationnements dans le réseau interconnecté Sud ». C'est ainsi que l'opérateur de distribution de l'énergie électrique au Cameroun, Eneo justifie ces coupures ré- currentes.

L'information est contenue dans un communiqué signé le 25 janvier dernier et rappelle ce qui avait déjà été dit en mi-décembre. Mais le même communiqué évoque des solutions déjà envisagées, pour régler le problème. On parle notamment de la mise en place d'un cadre de concertation entre les acteurs du secteur et les autorités. Il faut dire que l'approvisionnement en gasoil des centrales thermiques qui permettent aux populations d'avoir l'énergie électrique en complément aux barrages coûte un milliard de F par semaine à l'Etat pendant que l'enveloppe déboursée par l'administration publique pour sa consommation par an avoisine les 41 milliards de F.

Il faut dire que cette situation n'est pas nouvelle. Dans une interview en décembre dernier, Eric Mansuy, directeur général d'Eneo, relevait alors comme problèmes: la situation financière dégradée de l'entreprise, la rareté de poteaux bois pour les dépannages car la production a baissé du fait de la crise dans la région du Nordouest, entre autres. Aïcha NSANGOU N

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.