Cameroun: Promotion « Général de division Kodji Jacob » - 182 officiers prêts à servir

Présidant la cérémonie solennelle de triomphe vendredi dernier, le président de la République, chef des forces armées a invité les lauréats à s'inspirer des qualités qui étaient celles de l'officier général défunt dont la promotion porte le nom.

«Aspirants de la promotion Général de division Kodji Jacob, à genoux! » Il était un peu plus de 12h et 20mn vendredi dernier lorsque la voix puissante du colonel Oscar Onana Mbarga, commandant de l'Ecole militaire interarmées (EMIA) et commandant des troupes traverse la Cour d'honneur de la Brigade du Quartier général vendredi dernier. Comme un seul homme, les 182 lauréats de la 37e promotion de cette académie militaire, baptisée « général de division Kodji Jacob » s'exécutent, face à la tribune officielle.

Le président de la République, chef des forces armées, Paul Biya peut alors descendre. Comme le veulent les usages, le chef de l'Etat remet ses épaulettes au major de la promotion, le sous-lieutenant Ahmed Mefire. Le président de la République regagne ensuite une tribune officielle où étaient également installés les représentants des grands corps de l'Etat, le corps diplomatique accrédité au Cameroun et tout le gratin militaire.

A la suite du chef des Forces armées, le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, les deux secrétaires d'Etat auprès du Mindef, Galax Etoga et Koumpa Issa, le général de corps d'armée, chef d'état-major des armées, René Claude Meka, les officiers généraux et les officiers parrains ont remis leurs épaulettes aux autres promotionnaires. La voix du commandant des troupes va à nouveau retentir. Cette fois, le colonel Onana Mbarga intime l'ordre, à ceux qui sont désormais des officiers de se mettre debout. Ceci se fera sous les cris et les youyous des membres des familles, venus très nombreux pour la circonstance.

C'est dans cette position que les nouveaux officiers vont suivre le discours du président de la République. Après avoir brossé la situation sociopolitique de notre pays, marquée par des menaces dans certaines régions, à l'instar de l'Extrême-Nord avec la secte terroriste Boko Haram, l'Est où on enregistreles incursions de bandits venus de la République centrafricaine voisine et les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, Paul Biya se félicite des actions menées par les forces de défense et de sécurité, non seulement pour assurer la préservation de l'intégrité territoriale de notre pays, mais également pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

Une attitude qui leur vaut le soutien de la Nation toute entière « et mon estime personnelle », va préciser le chef de l'Etat. S'adressant aux jeunes officiers de la promotion « Général de division Kodji Jacob », le président de la République les invite à s'inspirer de l'exemple de cet officier général décédé le 22 janvier 2017 dans un accident d'hélicoptère à Bogo dans la région de l'Extrême-Nord alors qu'il était en mission de reconnaissance. La bravoure, l'intelligence et la proximité avec la troupe étaient les principales qualités du général de division Jacob Kodji, rappellera le chef de l'Etat. Des qualités qu'il invite du reste les officiers de la 37e promotion de l'EMIA à copier.

« En accomplissant vos missions, vous vous devez de respecter les droits de l'homme », conseillera par ailleurs le chef des Forces armées pour qui, les officiers de la promotion « Général de division Kodji Jacob » doivent servir avec « honneur et fidélité » pour faire corps avec la devise des forces de défense camerounaises.

Le défilé militaire qui a suivi a donné à voir des hommes et des femmes plus que jamais déterminés à servir leur pays. Défilé qui a été sanctionné par une longue et chaleureuse poignée de main du président de la République au colonel Oscar Onana Mbarga. Signe sans doute de la satisfaction du chef des Forces armées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.