Afrique de l'Ouest: Transactions électroniques - 41 894 cas de fraudes enregistrés dans l'Uemoa au premier semestre 2019

« A fin juin 2019, le fonctionnement des plateformes d'émission de monnaie électronique a été perturbé par plusieurs incidents dont la durée moyenne de résolution est comprise entre une (1) et dix (10) heures.

A l'exception de Mobile Cash SA, les établissements concernés disposent de sites de secours qui leur ont permis d'assurer la continuité des activités.

A cet égard, il convient de signaler que cet établissement a été enjoint de mettre en place un site de secours au terme de la mission de supervision sur place effectuée par la Commission Bancaire de l'Uemoa au cours de l'année 2018 ».

Cette information est donnée par la Bceao dans son Rapport semestriel de surveillance des services de paiement adossés à la monnaie électronique.

Selon la Bceao, au premier semestre 2019, 41 894 cas de fraudes estimées à 578 millions FCFA contre 151 077 fraudes pour une valeur de 114 millions FCFA à fin décembre 2018 ont été enregistrés.

La Bceao explique que ces fraudes concernent essentiellement l'établissement de monnaie électronique Orange Finances Mobiles Sénégal (OFMS) qui a répertorié 41 893 cas de fraudes (99,9% du nombre total de fraudes à fin juin 2019).

« Par ailleurs, l'établissement Orange Money Côte d'Ivoire (OMCI) a informé la Banque Centrale d'une fraude survenue sur ses comptes internes en juin 2019.

La malversation résulterait de deux intrusions sur la plateforme de l'établissement par deux personnes non encore identifiées, qui ont usurpé les habilitations d'utilisateurs internes pour initier et valider des transactions.

Les fraudeurs ont pu, par ce biais, transférer des Unités de Valeurs Électroniques (UVE) des comptes internes de OMCI vers des distributeurs et des clients finaux qui ont effectué des retraits au niveau des Guichets Automatiques de Banque (GAB) », renseigne la même source.

Elle ajoute que selon les premières investigations menées par OMCI, 6 comptes de distributeurs et 415 comptes de clients finaux ont été affectés par la fraude.

Toutefois, le préjudice financier subi, soit 449 millions francs CFA, concerne exclusivement OMCI, les avoirs des usagers auprès de l'établissement n'ayant pas été affectés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.