Congo-Brazzaville: Environnement - Des experts en protection de la faune se réunissent à Brazzaville

Une rencontre consacrée à la préservation de la nature s'ouvre ce mardi dans la capitale congolaise et devrait contribuer à impulser la gestion durable des espèces sauvages.

Initiée par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la réunion se tiendra dans la capitale congolaise, avec la participation des différents partenaires, le ministère de l'Economie forestière, le centre français de recherche agronomique pour le développement international, le centre de recherche forestière international, la Wildlife Conservation Society, l'Union européenne(UE) et le fonds français pour l'environnement mondial.

Cette activité vise à renforcer la conservation de la faune sauvage, des écosystèmes et de leurs services, de même à améliorer les conditions de vie et la sécurité alimentaire des populations riveraines d'Afrique Caraïbes Pacifique(ACP).

L'initiative est entreprise par le groupe des États ACP et cofinancée par l'UE à travers le onzième fonds européen de développement, à hauteur de quarante-cinq millions d'euros et le Fonds français pour l'environnement mondial.

Rappelons que l'enjeu de ce programme est de tester des approches innovantes de gestion de la faune qui pourraient être répliquées ensuite ailleurs. En Afrique centrale, les sites pilotes sont situés en République du Congo, au Gabon, en République démocratique du Congo et au Tchad.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.