Centrafrique: François Bozizé dit vouloir revenir au pouvoir

28 Janvier 2020

S'exprimant devant la presse à Bangui pour la première fois depuis son retour, l'ex-président estime que les sanctions de l'ONU sont désormais caduques. Il revendique le droit de briguer de nouveau le mandat suprême.

L'ancien président centrafricain François Bozizé s'est adressé, pour la première fois depuis son retour d'exil le 15 décembre 2019, à la presse nationale et internationale lundi (27.01.2020) à Bangui.

Il a commencé par demander pardon au peuple centrafricain pour tous les "torts commis pendant son règne". Il a déclaré par la suite être rentré dans son pays en homme de paix et prêt à appuyer les autorités actuelles dans leurs efforts de consolidation de la paix.

Tout en réitérant son adhésion à l'accord de paix de Khartoum, il annonce toutefois vouloir saisir le comité de sanction des Nations unies pour une levée des sanctions qui pèsent contre lui. Il dit enfin qu'il n'hésiterait pas à briguer le mandat présidentiel si son parti le lui demande.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.