Congo-Kinshasa: UDPS - La coalition FCC-CACH sous le prisme de l'évaluation !

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) se réunit du 28 au 30 janvier 2020 dans une retraite de trois jours au Centre catholique Nganda dans la municipalité de Kintambo à Kinshasa. Selon Augustin Kabuya, son Secrétaire général, il s'agit de faire un bilan de la 1ère année de l'exercice de la présidence de la République par Félix Tshisekedi, et de mener une réflexion approfondie sur le parcours de la coalition FCC-CACH.

Toutes les questions seront abordées sans exclusive, indique-t-on au parti présidentiel. Même celles relatives au fonctionnement interne du parti. Sont invitées à prendre part à la réflexion, toutes les structures de l'UDPS qui ne sont pas à confondre avec des individus, selon Augustin Kabuya qui soutient qu'il existe des personnes au sein du parti qui ont la propension à se substituer aux structures statutaires.

On se souvient à ce sujet qu'il règne à l'UDPS, depuis bientôt une année, un débat par médias interposés, qui fait état d'une violation des textes qui régissent le parti, suscité par la nomination, par le président intérimaire Jean-Marc Kabund, lui-même siégeant au bureau de l'Assemblée nationale, du Secrétaire Général Kabuya.

Selon les tenants de cette thèse, dont le Député provincial et cadre de l'UDPS, Me Peter Kazadi, c'est bien une violation des statuts de l'UDPS qui ne prévoient pas la nomination d'un Secrétaire général par un président à titre intérimaire. Jean-Marc Kabund ayant été désigné à ce poste par le président Tshisekedi appelé aux plus hautes charges d'Etat et tombé, de ce fait, dans le cas de la disposition constitutionnelle d'incompatibilité de cumul avec la direction d'un parti politique.

On conçoit dès lors que les assises de Nganda augurent de séances houleuses autour, d'une part, l'ambivalence vraie ou supposée des alliés du FCC qui s'attacheraient à tirer par le bas, les initiatives du Chef de l'Etat et prépareraient le lit d'un bilan désastreux de Fatshi à l'horizon 2023 et, d'autre part, la remise au pas des frondeurs internes qui menacent d'installer une forme de bicéphalisme à la direction de l'UDPS et, par conséquent, d'affaiblir durablement le parti d'Etienne Tshisekedi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.