Gabon: Les craintes d'une pénurie de carburant contraint les automobilistes à envahir les stations-service

Libreville — Les longues files d'attente devant les stations-service de Libreville, notemment au Carrefour Charbonnages, consécutives à la grève générale déclenchée le 23 janvier par les Syndicats dont ceux du secteur pétrolier, avaient provoqué une pénurie de carburant.

La psychose créée par une pénurie éventuelle de carburant a rendu la circulation automobile difficile lundi et ce mardi encore, les stations-service sont prises d'assaut par les automobilistes à travers la capitale gabonaise, Libreville.

Rapprochant leurs positions au terme de fructueux échanges avec le gouvernement, les syndicats ont finalement accepté de lever ce mardi cette grève dont le préavis avait été déposé sur la table du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, le 17 janvier.

Le gouvernement a donc réitéré ce mardi, à travers un communiqué, la reprise du travail avec pour conclusion l'organisation d'une plénière le 3 février à Libreville, autour du projet de réforme du Code du Travail, objet d'un désaccord au sein des syndicats.

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.