Algérie: Des parlementaires britanniques s'interrogent sur l'accord commercial illégal entre Londres et Rabat

Londres — Des parlementaires britanniques ont demandé des explications à leur ministre du Commerce international sur l'accord commercial conclu entre le Royaume-Uni et le Maroc et la question de l'inclusion illégalement du Sahara occidental, réclamant l'ouverture d'un débat au Parlement.

Lors d'une session du Parlement britannique sur le commerce international, la représentation du Front Polisario au Royaume-Uni a indiqué que deux membres du Parti travailliste britannique, M. Barry Gardiner, et Mme Valerie Vaz, ont demandé des explications au ministre du secteur concernant l'accord commercial conclu entre le Royaume-Uni et le Maroc et la question de l'inclusion du Sahara occidental, qui "constitue une violation du droit international et européen, ainsi que la loi britannique elle-même, qui avait précédemment jugé qu'il n'y avait pas de liens souverains entre le Maroc et le Sahara occidental".

Dans sa question, M. Gardiner a déclaré qu'"en 2019, la Cour suprême de Grande-Bretagne et du pays de Galles ont confirmé que le Sahara occidental est un territoire distinct du Maroc conformément au droit international et que le gouvernement britannique a pris des mesures illégales après son incapacité à faire la différence entre le Maroc et les territoires occupés du Sahara occidental qui a conduit à l'application de l'accord commercial entre le Royaume-Uni et le Maroc au Sahara occidental, malgré l'absence du consentement du peuple sahraoui".

Pour sa part, Mme Valerie Vaz a confirmé la question de son collègue au sein du parti, soulignant que le temps restant pour voter sur l'accord est très court et que le gouvernement devrait trouver le temps d'ouvrir un débat parlementaire sur l'accord qui sera ratifié, qui comprendrait illégalement les territoires occupés du Sahara occidental.

Il convient de rappeler que le gouvernement britannique a l'intention de mettre l'accord d'association avec le Maroc à la disposition du Parlement pour le ratifier dans les prochaines semaines, mais à ce jour, il n'a pas annoncé qu'il mènerait un débat ou une révision de celui-ci dans les du parlement, selon la même source.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.