Algérie: Nécessité de revoir les accords d'association avec l'UE et la Zone Arabe

Alger — La directrice de la Chambre Algérienne du Commerce et d'Industrie, Mme Wahiba Bahloul a jugé nécessaire de revoir les accords d'association avec l'Union européenne (UE) et celui de la zone de libre échange arabe affirmant qu'ils étaient "mal négociés".

"Il est grand temps de revoir ces accords. Dans le programme économique récemment arrêté par le nouveau gouvernement, il est clairement dit qu'il y a nécessité de revoir ces accords. Il n'y a pas uniquement l'accord d'association avec l'UE mais également l'accord avec la zone de libre échange arabe", a -t-elle déclaré lundi sur les ondes de la Radio nationale.

Cet accord a été "mal négocié", poursuit cette responsable, tout en estimant qu'il fallait revenir au contexte dans le quel l'accord d'association a été négocié.

Pour Mme Bahloul, cet accord a été aussi "mal négocié" citant dans ce cadre le cas des marchandises égyptiennes et jordaniennes qui ont pénétré le pays au détriment de celles produites localement.

Cette pénétration a obligé l'Algérie a fixé une liste négative pour protéger le produit local, a-t-elle rappelé.

Pour la révision de ces accords, elle a estimé qu'il était nécessaire d'impliquer les opérateurs économique à travers la concertation.

En revanche, elle noté que pour la Zone de libre échange continentale africaine (Zlecaf), l'Algérie a été impliquée dans le processus de début jusqu'à la fin, ce qui lui a permis d'évaluer les atouts et les faiblesses de l'intégration dans cette zone.

Pour sa part, le ministre délégué au Commerce extérieur M. Aïssa Bekkai, a précisé récemment à propos de l'accord d'association avec l'Union européenne, que l'Algérie est en droit d'en extraire les règles.

Pour le ministre, dans cet accord, de nombreux points se sont révélés négatifs pour notre économie. C'est pourquoi la révision de certaines dispositions est urgente, d'autant qu'à partir de septembre 2021 de nombreux produits issus de l'espace européen et destinés à l'exportation vers l'Algérie ne seront soumis à aucun tarif douanier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.