Congo-Kinshasa: Reçu par Michelle Bachelet, Emmanuel Cole plaide pour les prisonniers de Makala

En séjour en République démocratique du Congo (RDC), sur l'invitation du gouvernement congolais, la Haute commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet a rencontré les acteurs de la société civile notamment, les défenseurs des droits de l'homme pour un échange sur la situation des droits de l'homme au pays de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Prenant parole, Emmanuel Cole, président de la Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP), a plaidé pour le sort des pensionnaires de la prison centrale de Makala, devenue un mouroir.

En effet, Cole a fait part à Mme Michelle Bachelet de la situation qui prévaut chaque semaine dans cet établissement pénitentiaire, où on compte chaque semaine, le nombre de mort parmi les prisonniers. Cole a demandé à Mme Michelle Bachelet de s'impliquer auprès des autorités congolaises pour que les choses puissent s'améliorer.

Depuis plusieurs semaines, la prison centrale de Makala fait face à plusieurs difficultés financières : pas de nourriture et soins médicaux pour les prisonniers. D'où les décès de prisonniers enregistrés chaque semaine.

Le Vice Premier ministre et ministre de la Justice, Me Célestin Tunda y'a Kasende a promis de trouver la solution à cette situation. Mais, espérons qu'avec le plaidoyer de la société civile, la situation à la prison centrale de Makala sera décantée pour le bonheur des prisonniers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.