Congo-Kinshasa: La RDC face au Coronavirus - Le ministre de la Santé rassure

28 Janvier 2020

La République Démocratique du Congo s'est mise déjà en ordre de bataille pour faire face à l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement dans la ville de Wuhan en Chine et ses environs. L'épidémie a déjà causé le décès de 81 personnes. A en croire certaines sources, les cas de décès augmentent, notamment en Chine, aux Etats-Unis, au Japon, en Corée, à Singapour, au Viet Nam et en Thaïlande.

Le nombre des cas touchés à ce jour par cette épidémie demeure tout de même très élevé, soit 2.700 personnes. D'après les informations relayées par les médias internationaux, plus de quatre-vingt et un décès ont été enregistrés dans le cadre de cette épidémie de coronavirus qui secoue sérieusement la Chine et ses environs.

La RDC n'est pas du tout demeurée en reste. Le ministre de la Santé publique, Dr Eteni Longondo avait annoncé pour sa part une panoplie des mesures prises par la tutelle par rapport à cette épidémie de coronavirus. Le patron de la Santé l'a fait savoir aux agents sanitaires affectés dans différents aéroports internationaux pour faire le screaning de tous les passagers en provenance de la Chine.

Le ministre de la Santé publique a indiqué d'autre part que les cas réputés suspects vont être mis en quarantaine et envoyés directement à l'Institut National de Recherche Biomédicale pour de tests approfondis.

Parlant des principaux signes de cette épidémie de coronavirus, il a cité entre autres, la fièvre, les maux de tête, la toux, les difficultés respiratoires, le mal de gorge, les écoulements nasals, les courbatures, etc.

Dans le cadre des mesures préventives, on recommande notamment le lavage régulier des mains, éviter tout contact direct avec des personnes présentant des symptômes de grippe ou de difficultés respiratoires, bien cuire les fruits de mer avant la consommation, se couvrir le nez et la bouche en zone suspecte.

En outre, il sied de signaler que la ville de Wuhan, le principale à être touchée en Chine, a reçu hier, le Premier ministre chinois venu se rendre compte de la situation et évaluer les moyens pour une riposte par des équipes médicales.

Le Directeur général de l'OMS, Dr Tedros Adbmanon, qui a déjà effectué le déplacement en Chine, à la tête d'un comité d'urgence, a finalement décidé de revoir sa position pour déclarer le coronavirus urgence médicale de portée internationale.

Bien avant cette position de l'OMS, une réunion d'urgence avait eu lieu à Genève, le 23 janvier dernier, en vue d'évaluer cette urgence épidémiologique en collaboration avec d'autres partenaires du secteur de la santé.

Face à cette menace, le gouvernement français s'est déjà réuni sous la coordination du Premier ministre, Edouard Philippe, pour envisager un rapatriement en faveur de ses compatriotes qui habitent la ville de Wuhan, épicentre de cette épidémie de coronavirus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.