Sénégal: Echec de la campagne arachidière 2019-2020 - Les FDS pointent un doigt accusateur vers Macky

28 Janvier 2020

Les Forces démocratiques du Sénégal (Fds) rompent le silence sur les opérations de commercialisation en cours de l'arachide. Dans une déclaration rendue publique hier, lundi 27 janvier, Dr Babacar Diop, président des Fds et compagnie ont qualifié ce processus en cours de «plusieurs échecs d'un système en souffrance».

En effet, soulignant qu'à la «date du 16 janvier 2020, la SONACOS a collecté moins de 32 000 tonnes d'arachide, soit moins de 22% de l'objectif fixé, à moins de sept semaines du terme de la collecte», les Forces démocratiques du Sénégal estiment qu'il «sera difficile d'imaginer la SONACOS parvenir à atteindre l'objectif d'acheter 150 000 tonnes d'arachide qu'elle s'est fixé».

Parlant ainsi d'un «bilan à mi-parcours très en-deçà des objectifs affichés», les responsables des Fds n'ont pas manqué par ailleurs de pointer du doigt le Président Macky Sall comme étant le principal responsable de cet «échec anticipable».

Lui qui a, selon eux, procédé à «l'homologation du prix de vente d'un kilogramme d'arachide inférieur à celui du marché et sans tenir compte de l'évolution de l'indice des prix à la consommation qui, dans la même période, a augmenté de plus de 6%».

Poursuivant, les responsables des Fds ont également dénoncé le «déficit d'unités de transformation modernes sur le marché local» au moment où le Sénégal est classé premier consommateur d'huile raffinée dans la zone UEMOA en termes de consommation par habitant.

«En 2019, la demande locale a été estimée à 200 000 tonnes d'huile raffinée, ce qui représente un revenu d'environ 200 milliards de FCFA.

Malgré cette position de premier producteur d'arachide dans la région, le pays doit importer plus de 90% de sa consommation d'huile, ce qui équivaut à un transfert de capitaux de plus de 180 milliards de FCFA», a souligné les Fds dans ce document dont une copie est transmise à Sud quotidien.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.