Cote d'Ivoire: Vol AF 703 - Guibahi s'est agrippé à l'avion en 9 secondes pendant 28s d'arrêt

La direction de l'autorité nationale de l'aviation civile (ANAC) a fait visionner le mardi 28 janvier 2020, la vidéo montrant le jeune Ani Guibahi Laurent Barthélémy en train de s'agripper au train d'atterrissage du vol AF703 de la compagnie Air France, qui effectuait la liaison Abidjan-Paris dans la nuit du 7 janvier 2020.

Sur la caméra de surveillance de la société Avisecur, l'on aperçoit un avion qui, après la phase de roulage, fait un détour avant de marquer un arrêt de 28 secondes selon les explications de l'agent de l'ANAC.

Aussitôt après l'arrêt de l'appareil, l'on voit une silhouette traverser du côté droit de l'avion vers le côté gauche, avant de s'agripper au train d'atterrissage.

Le mouvement dure 9 secondes. Des secondes pendant lesquelles, les services chargés de surveiller la camera en temps réel, n'ont pu voir, et lancer alerte.

Caché dans les buissons, Ani Guibahi semblait informé sur les mouvements de l'avion , et savait que l'appareil devait faire une pause de 28 seconde avant de mettre le gaz pour le décollage.

Comment est-il arrivé à cet endroit ? Avec l'aide de qui ? Des interrogations que l'enquête en cours au parquet d'Abidjan, devrait permettre d'élucider.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.