Congo-Kinshasa: La Journée internationale de la femme s'annonce... - Béatrice Lomeya dévoile le thème national

En prélude de la journée internationale de la Femme célébrée le 8 mars chaque année, les préparatifs sont déjà amorcés en RD. Congo, à travers le Ministère de Genre, Famille et enfants. Histoire de mener à bien les différentes actions dans le sens de promouvoir et défendre les droits des femmes, au cours du mois de mars qui leur est dédié.

Ce mardi 28 janvier, lors d'une réunion avec différents partenaires, Béatrice Lomeya Atilite, ministre de tutelle, a révélé le thème national qui devra accompagner les activités consacrées à la femme. En même temps, elle a invité tout un chacun à se lever pour défendre les droits des femmes.

«Congolaises et congolais, levons-nous pour défendre les droits des femmes ». Tel est le thème national à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme. Le 8 mars de cette année s'inscrit dans le sens de confirmer l'adhésion des hommes à l'élan de la promotion de la femme et de la parité pour une masculinité positive.

Pour expliciter cette thématique, la Ministre d'Etat Lomeya Atilite a laissé comprendre qu'il est temps que tout le monde puisse se tenir main dans la main, pour arriver à remédier aux problèmes liés aux droits des femmes au pays de Lumumba et même à parvenir à influencer le monde entier.

« Etant un thème qui nous appelle à l'action, nous nous sommes dit que cela est une coïncidence puisque déjà au niveau national, le Chef de l'Etat a proclamé aussi l'année 2020 comme celle de l'action. Cette année sera effectivement une année des actions pour faire avancer la lutte et faire prévaloir les droits des femmes », a-t-elle dit, en invitant par ailleurs la communauté à se lever pour défendre les droits des femmes. « Vous pouvez voir ce qui nous a été présenté comme affiche à cet effet. D'habitude sur les photos je me retrouve toujours assise mais aujourd'hui je suis débout pour dire simplement que pour ma part, je me suis déjà levée. Nous n'avons plus le droit de rester assis. Nous devons nous lever pour défendre les droits des femmes qui sont des droits humains », a-t-elle lancé.

En République démocratique du Congo sur le plan juridique, politique, économique et socioculturel analysé à l'aide des instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux ainsi que des Objectifs de Développement Durable (ODD), la dynamique de changement dans le processus paritaire d'ici 2030 devra provenir de la valorisation des filles et des femmes dans tous les secteurs, notamment, ceux concernant l'éducation et la santé. Déjà, il y a des avancées significatives car le Gouvernement actuel est composé de 12 femmes sur 66 membres, soit 18 %.

D'où, au mois de mars, la femme doit célébrer les avances et se concentrer sur les travaux dans la promotion de ses droits.

A noter que le thème international est : « Je suis de la génération égalité, levez-vous pour le droit des femmes ». Ce thème est une invitation à réfléchir et travailler sur le changement de mentalité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.