Gabon: Uppercut du personnel de la CEMAC contre le président Daniel ONA ONDO

Selon le document en possession de Confidentiel Afrique, les auteurs fustigent la gouvernance au sein de la CEMAC et évoquent un réel risque de crise, si, le conseil des ministres, à qui est adressé le courrier ne prend pas les mesures qui s'imposent.

Véritable réquisitoire

Aux fragments de réquisitoire tout azimuts contre le Président de la Commission, le Professeur Daniel ONA ONDO, l'alerte parcourue par la rédaction de Confidentiel Afrique, détaille au menu, les reproches graves faits au patron de l'institution, qui à en croire les salariés signataires «s'enlise dans une mal gouvernance qui risque de conduire à l'implosion, avec pour premières victimes, les fonctionnaires de la commission.»

Au chef des griefs, deux attributions de marché de gré à gré contre toutes les règles de bonne procédure de gestion et de la réglementation, en vigueur au sein de l'institution. Ces deux contrats, d'une valeur de plus de 20 milliards et demi de francs CFA, seraient attribués à des entreprises gabonaises, soupçonnées d'accointances avec Monsieur Daniel ONDO, qui est lui-même de nationalité gabonaise. Et comme pour faire sauter le couvercle, le Collectif évoque également la nomination des membres de la famille du patron dont ses propres enfants à des postes stratégiques de la cemac. Une cuvée de surchauffe du supplice. Confidentiel Afrique promet d'y revenir en détails.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.