Madagascar: Conférence nationale - Huit thèmes débattus par deux cents participants

Les participants à la Conférence nationale pour le développement du football ont procédé à des travaux de groupe, hier, au Mining Business center à Ivato.La balle est dans notre camp. C'est ce qu'a dit le ministre de la Jeunesse et des sports, Tinoka Roberto Raharoarilala, dans son allocution lors de la cérémonie d'ouverture de la Conférence nationale pour le développement du football malgache, hier au Minig Business center à Ivato.

Huit thèmes bien définis ont été abordés par deux cents invités, des acteurs du domaine du ballon rond, depuis hier après-midi. Tous les domaines et secteurs sont représentés, dont l'État par le ministère de la Jeunesse et des sports et ses démembrements, la fédération, les vingt-deux ligues, les sections et clubs, les entraineurs et arbitres, les médecins, les joueurs et les anciennes gloires, les supporteurs, les journalistes sportifs, sans oublier les partenaires techniques et financiers. Huit commissions ont chacune débattu un thème pour proposer, par la suite, des solutions. Entre autres l'état des lieux sur la gouvernance du football, l'amélioration de la qualité des compétitions, la gestion de l'image du football malgache, la réflexion sur la relève, l'implication du secteur privé, la place de l'État dans le développement du football, le financement du développement du football, et l'investissement dans le beach soccer, le futsal et le football de masse.

Lors de sa prise de parole le ministre, Tinoka Roberto Raharoarilala a cité les réalisations et projets de l'état dont la construction des trente terrains dans toute l'île, la réhabilitation du stade de Maha- masina, la mise en place de l'Académie de football et la nomination de Nicolas Dupuis en tant que consultant.

Bilan positif

Nicolas Dupuis a, pour sa part, constaté que «le bilan du football malgache est positif mais il reste du travail ». Il a aussi insisté sur l'importance des infrastructures et la création d'une académie pour les futurs Barea... Arizaka Raoul Rabekoto, président de la Fédération malgache de football, a, de son côté, démontré que « le football est plus qu'un jeu... C'est un vecteur de message et le foot peut changer la vie », en citant des exemples des parcours impressionnants de Cristiano Ronaldo, Sadio Mane, Mohamed Salah et aussi Ahmad, premier Malgache à la présidence de la Caf (Confédération africaine de football).

«On doit réorganiser les compétitions pour les sélections des provinces ou des régions, dans le but de trouver la relève des Barea », a proposé Alban de Mata Rabemananjara, ancien membre du club M dans les années 80.

L'entraineur national, Auguste Raux, a pour sa part, avancé qu'«il faut bien assurer la préparation de la relève, ... il faut mettre en place des centres de formation dans chaque région. Cela facilitera la détection effectuée par les techniciens de la fédération». La conférence nationale se poursuit ce jour à Ivato. La deuxième journée sera marquée par la restitution des travaux de groupe, suivie des séances de questions-réponses, et la synthèse générale et la clôture officielle dans l'après-midi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.