Sénégal: Les Assises doctorales francophones à Saint-Louis, pour décloisonner la recherche

Saint-Louis — Les Assises doctorales francophones, qui se déroulent à Saint-Louis en même temps que le Forum interuniversitaire des jeunes chercheurs, devraient contribuer à décloisonner la recherche par la création de liens et d'espaces d'échanges, a indiqué le recteur de l'Université Gaston Berger (UGB), le professeur Ousmane Thiaré.

Les Assises doctorales francophones (ADF) et le Forum interuniversitaire des jeunes chercheurs (FJC) constituent "un cadre d'échanges et de partage d'expériences francophone", dont l'ambition est de "décloisonner la recherche par la création des liens et d'espaces d'échanges entre chercheurs", a-t-il indiqué.Le professeur Thiaré s'exprimait mardi lors de la cérémonie d'ouverture des Assises doctorales francophones et du Forum des jeunes chercheurs d'Afriques, deux manifestations qui se tiennent à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis, du 28 au 30 janvier.Selon lui, les Assises doctorales francophones sont aussi "un lieu de formation continue pour les jeunes chercheurs et enseignants-chercheurs, pour définir et apprendre des stratégies de rédaction d'un article scientifique", mais aussi s'inspirer des parcours et carrières de chercheurs confirmés.

L'Université Gaston Berger a-t-il dit "apprécie à sa juste valeur le choix porté sur l'UFR des sciences de l'éducation, de la formation et du sport de l'UGB pour abriter ces manifestations.Le recteur de l'UGB note que ce choix "participe au rehaussement de l'image de l'institution" de Saint-Louis, laquelle selon lui "s'est résolument engagée dans l'excellence au service du développement et dans les services à la communauté".L'objectif des assises est d'"impliquer tous les chercheurs afin que la recherche scientifique dans le monde francophone, dispose des éléments et des aspects beaucoup plus pertinents en termes contexte et de dynamique de recherche", a expliqué Ufo Ramenia Sarr, enseignante-chercheure, responsable du master sciences de l'éducation, de la formation et du sport (UFR-SEFS) à l'UGB.

Il s'agit de compter "des intervenants qui puissent vraiment donner leur savoir et de leur personne pour que la recherche puisse continuer d'avancer en tant que entité du monde universitaire", a dit Mme Sarr."L'enseignement et le recherche, c'est à travers ces deux dimensions", a-t-elle soutenu, ajoutant que "toute la carrière des chercheurs évolue sur ces deux angle".Dans ce cadre, a poursuivi Mme Sarr, les chercheurs et enseignants-chercheurs doivent faire des efforts, "afin que la recherche ne soit pas totalement faible et constitue un point d'ancrage pour que les activités d'enseignement puissent s'enraciner autour la recherche pour pouvoir avancer".Au cours de ces assises, les participants, venus de 12 pays d'Afrique francophone, vont présenter leurs travaux de recherche pré-post soutenance de thèse, perspective devant les amener débattre de la carrière de chercheur ou d'enseignant-chercheur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.